Deux universités, une rivalité !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Qu'est-ce qui t'as pris ?? (Madison)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Lorenzo N. Costanza

avatar

Masculin Scorpion
▌MESSAGES : 1058
▌AGE : 27
▌ETUDES : Sciences Politiques
▌GROUPE : I Don't Care
▌MOI, MOI & MOI :
▌INSCRIPTION : 03/01/2009

Tout ce que tu dois savoir sur moi...
▌Mes relations. Mon univers:
▌Mon jardin secret:
▌ Mon Université: California State University

MessageSujet: Qu'est-ce qui t'as pris ?? (Madison)   Sam 28 Fév - 3:01



    Lorenzo était plus qu'enervé, vous voulez savoir pourquoi ? Parce que sa chère Madison est partit avec un autre mec qu'il ne connaissait pas, pour passé une soirée tous les deux. Le pire était qu'elle s'amusait à le narguer, comme par exemple quand elle se retournait vers lui en lui faisant un petit clin d'oeil avec l'un de ces sourires en coin qu'il détestait. Le jeune homme la regardait marcher dos à lui avec ses hauts talons qui claquaient sur le sol, qu'est-ce qu'elle était sexy de dos aussi, là ce qu'il aurait aimé faire serait de la prendre par le bras et envoyer l'autre valser plus loin. Mais le garçon est beaucoup trop fier pour faire ça devant des témoins, il ne voulait pas ternir sa grosse réputation. Le problème était que si il voulait un jour garder Madison pour lui tout seul, il faudra qu'il fasse une croix sur sa réput' et ça se sera très dur à faire. La regardant disparaître peu à peu de sa vision, le jeune homme enfonça les mains dans ses poches et se dirigea lentement vers sa chambre. Il n'en revenait toujours pas qu'elle puisse le laisser comme ça, en même temps c'est un peu normal, l'une de ses copines lui annonça qu'il était en compagnie de Cassandra dans sa chambre. Mais que pouvait-il bien faire dans la chambre de sa meilleure amie qui n'était autre que la soeur jumelle de Madi ? Et bien ils discutaient, ils avaient quand même le droit, non ? Pour tout dire, ils a déja eu une ou deux aventures avec elle, il y'a de cela quelques temps maintenant, à l'époque où il pensait vraiment que lui et Madison c'était juste une aventure comme les autres sans lendemain. Lo' ne sera jamais vous dire ce qu'il ressent reellement pour la jeune étudiante, il doit surement l'aimer mais n'arrive pas à l'accepter. Bref toute la nuit le jeune étudiant la passa dans sa chambre seul, ces colocataires étaient tous de sorties ce soir là. Le garçon s'était tranquillement assit sur un fauteuil en face d'une belle télévision qu'il avait ramené de chez lui spécialement ramené pour ici. A sa main droite se trouvait une bouteille de biere déjà entamé et de l'autre la télécommande. Même si il regardait la télé, il ne pouvait s'empêcher de penser à ce que pouvait bien faire la jeune femme qu'il est censé aimer avec un autre homme que lui. Cette pensée le rongeait peu à peu au fil du temps qui s'écoulait. Lorenzo réussit tout de même à s'endormir au bout de plusieurs heures. Le lendemain matin, le garçon n'avait pas vraiment la tête à aller à l'université, pourtant il se fit reveiller par sa porte qui frappait. Se frottant légèrement les yeux, il partit en direction de l'entrée pour ainsi voir qui cela pouvait bien être sur le seuil de la porte. Ouvrant celle-ci petit à petit, le jeune homme put reconnaître lune de ses anciennes conquêtes, qu'est-ce qu'elle voulait celle-là ? Celle-ci lui annonça que Madison s'était marié hier soire avec ce même homme qu'il avait vu en sa compagnie. Il n'en revenait toujours pas de ce qu'avait bien put dire la jeune femme, il était comme paralysé au sol, ne pouvant plus bouger un seul de ses membres. Essayant de reprendre rapidement ses esprit, Lorenzo ne prit même pas la peine de répondre à son informatrice et partit en direction de la chambre de sa chère Madison. Surprise, il n'y avait personne, pas un chat, où pouvait-elle bien êtr être maintenant ? Lo' devenait de plus en plus parano, ça en devenait affolant, l'effet que lui provocait cette fille. Restant dans la pièce en train de faire les cents pas, il prit alors d'un geste rapide son téléphone portable qu'il manqua de peu de faire tomber avant d'envoyer un Sms à la jeune Withmore...

    J'attends des explications...Il faut qu'on parle...je suis dans ta chambre !
    Lo'


    Le garçon devenait de plus en plus impatient toute cette histoire le mettait hors de lui. Comme a-t-elle put lui faire ça ? Bien sûr ils ne sortaient pas ensemble, mais il savait qu'il y'avait tout de même un minimum de sentiment entre eux deux. Comment réagiriez vous si vous apprenez que la femme que vous pensez aimer se marie avec un autre que vous ? Mal pour la plupart, il y'a toujours des cas à part de toute façon. Lorenzo avait fait beaucoup de bêtise alors qu'il entretenait cette même relation avec la jeune Madison, mais le mariage était la dernière des limites et là elle les avait franchit largement. Qu'allait faire le jeune étudiant ? La sermoner ? Pourquoi pas, mais c'est un peu compliqué quand il n'a pas encore avouer ses sentiments avec celle qu'il aime, mais ce n'est pas près d'arriver. Il tenait fermement son protable entre les mains, il était à la limite de la broyer en mille morceau, il devait retrouver cet homme et surtout discuter avec la jeune femme. Lorsqu'il entendit des bruits de pas se faire entendre dans la chambre, le jeune s'approcha tout en croisant les bras. C'est bien Madison, elle n'avait pas l'air d'être au courant de quelque chose, elle avait un de ces visage surpris qu'elle faisait si bien d'ailleur. L'homme un peu sur les nerfs reprit en essayant de prendre au maximum son calme...

    Alors je t'écoutes...comment c'est passé ta soirée ??

    Partant vers la porte, il claqua celle-ci violemment puis s'était rapproché de plus en plus de la jeune femme, il baissait même la tête pour pouvoir fixer son regard envoutant, mais ce matin ça ne marchera pas, ses yeux étaient toujours une arme pour la jeune étudiante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madison H. Withmore
LOOK.but.YOU can't TOUCH
avatar

Féminin Capricorne
▌MESSAGES : 2286
▌AGE : 28
▌CITATION : Avec de la chantilly c'est toujours meilleur...
▌MOI, MOI & MOI : {__Les liens du sang sont éternels...
▌INSCRIPTION : 19/12/2008

Tout ce que tu dois savoir sur moi...
▌Mes relations. Mon univers:
▌Mon jardin secret:
▌ Mon Université: California State University

MessageSujet: Re: Qu'est-ce qui t'as pris ?? (Madison)   Mar 3 Mar - 20:50

    « Si j'avais su j'aurais éteint mon téléphone... »


    L'alcool, quel magnifique breuvage, ce liquide coulant dans votre gorge, vous faisant tourner la tête, vous désinhibant etc etc... Tout le monde connaissait les effets positifs ou néfastes selon certains point de vue, de l'alcool. Et ce qui marquait le plus, c'était surtout les conséquences des cuites, ce qu'on appelait plus familièrement les lendemains difficiles... Ah, les lendemains difficiles, Madison connaissait, et pas qu'un peu. Pour être une buveuse avertie, et surtout multi-récidiviste! Mais celui-là allait être beaucoup plus dur que les autres, mais alors beaucoup beaucoup plus difficile. Si elle avait su ce qui allait l'attendre, elle aurait pu préférer ne pas se réveiller tout de suie, voir même du tout. Mais bon comme toutes les bonnes choses ont une fin, il fallu qu'un bruit étrange, mais pourtant très connu, se fasse entendre, provoquant le réveil de la demoiselle. Enfin le réveil... C'était un bien grand mot, disons qu'elle n'était plus dans un sommeil profond. Ce qui lui fit surtout ouvrir les yeux c'est lorsque sa main heurta quelque chose qu'elle se réveilla, enfin quelque chose qui bougeait, donc plutôt quelqu'un! Madison se releva d'un coup, et même un peu trop vite, elle sentit comme un gros coup de marteau sur sa tête... Un bon mal de crâne pour une bonne vieille gueule de bois. La blondinette se passa une main sur la tête ce qui eut pour effet d'ébouriffer encore un peu plus ses cheveux déjà pas mal emmêlés.

    La jeune femme détailla un moment l'endroit où elle était, se demandant vraiment où elle était, et surtout qu'est-ce qu'elle y faisait. Bon d'accord ça pouvait paraître idiot comme question, après tout que fait-on dans une chambre?... Non mauvaise question! La jeune femme tourna la tête vers la personne qui était à côté d'elle, au début ça lui fit un coup de déjà vu, car en effet la personne qui était étendue à côté d'elle n'était autre que Joe Rivers, une vieille connaissance de Madison. Enfin disons surtout qu'elle c'était retrouvée dans la même situation il y avait de cela un certains moments, et elle était partie sans rien dire, et bizarrement elle était moins habillée que là. Madison portait toujours en effet sa jupe blanche, toujours son haut marron, et encore mieux elle avait même ses bottes! Déjà il ne c'était rien passé... Mais la question était plutôt qu'est-ce qu'il c'était passé? Elle se frotta un peu plus la tête à la recherche des souvenirs perdu mais rien ne lui venait. Si elle se souvenait de sa prise de tête avec Lorenzo, du bar et de la partie de billard, de la voiture, de la boite bizarre avec pleins de lumière et... Bah plus grand chose derrière, voir même le trou noir total! La jeune femme resta un instant assise et c'est alors qu'on son téléphone vibra une seconde fois, et il le ferait jusqu'à ce qu'elle lise le message. La jeune femme attrapa donc son téléphone, dégageant les cheveux qu'elle avait devant les yeux.

    Déjà rien que le destinataire elle avait du mal à lire. Pourtant le nom ne comportait que deux lettres et une apostrophe: Lo'. Pour une fois elle ne lui avait pas changé le nom en un surnom, un surnom qui dépendait de sa rencontre avec le jeune homme d'ailleurs. Elle ouvrit e message et du le relire trois fois pour bien tout comprendre ce qu'il y avait marqué dessus, enfin surtout le temps d'assimiler, et surtout que tout cela remonte jusque dans les hautes sphères! Alors Lorenzo était dans sa chambre et attendait des explications? Eh bah déjà qu'elle ne savait pas elle-même ça risquait d'être drôle! De toute façon il allait bien falloir qu'elle entre chez elle, alors qu'il soit là ou non... La jeune femme se leva, manquant de retomber sur le lit. Elle attrapa le reste de ses affaires et se dirigea vers la sortie, tout comme la dernière fois. A peine eut elle franchit la porte qu'un vacarme horrible vint jusqu'à elle et résonna en maitre dans sa tête. Elle se massa doucement les temps et en profita pour attacher ses cheveux en un chignons étrange. Elle devait vraiment avoir une mine affreuse, mais bon tan pis. La blondinette arriva difficilement jusqu'à son appartement, mais fini tout de même par y arriver après de longues minutes qui lui parurent des heures d'ailleurs. Peut-être qu'au fond Lorenzo était parti? Oui pour elle ça faisait des lustres qu'elle venait de se lever... Alors qu'en réalité ça ne faisait qu'une bonne demi-heure!

    La jeune femme enleva ses bottes et les lança dans le placard, elle se tenait la tête, et se dirigea vers sa chambre, suite des évènements? Prendre des fringues et allait à la douche directement! C'est pour ça qu'elle fut plus que surprise devoir Lorenzo dans sa chambre. Non mais il avait campé là ou quoi? Elle lui aurait bien dit de s'en aller, mais avant qu'elle n'ait pu ouvrir la bouche, il venait de lui demander comment c'était passé sa soirée, et surtout il venait de claquer la porte, ce qui eut pour effet de faire raidir un peu plus Madison et d'empirer son mal de crâne! Elle lui lança le meilleur regard noir qu'elle pouvait, il avait beau être plus grand qu'elle et surtout la regarder de haut, comme il le faisait, elle ne se démontait pas pour autant, loin de là, et malgré sa cuite elle n'avait pas non plus oublié leur dispute de la vieille! Elle posa ses mains sur ses hanches, et bien que quelque chose lui martelait la tête, elle arriverait à en faire abstraction!



    &&. Qu'est-ce que ça peut bien te faire?


    M
    adison le contourna et ré-ouvrit la porte, se dirigent vers la salle de bain. Elle attrapa un tube d'aspirine et en déposa dans un verre. Elle fit couler de l'eau entre ses mains, et s'aspergea le visage avec. C'est alors qu'elle la remarqua, cette petite bague luisante à son annulaire gauche. Elle cligna des yeux, comme pour bien se dire qu'elle ne rêvait pas, mais elle était toujours là! Madi écarquilla les yeux et dans la panique renversa le verre par terre qui s'éclata en mille morceau. Bien évidement elle se baissa pour les ramasser et s'entailla le main, mais alors bien comme il faut. Elle passa sa main sous l'eau, avant de saisir une serviette et de retourner dans sa chambre. Elle montra son entaille à Lorenzo.


    &&. Tu vois ce que tu me fais faire? Oui c'est de ta faute, de toute façon tout est toujours de ta faute! Tu pourrais pas être comme tout le monde parfois?


    C
    e n'est pas vraiment que c'était justifié, mais disons qu'il lui fallait un bouc émissaire, et puis c'était surtout que là elle se sentait en faute, elle n'aurait pas su dire pourquoi, mais c'était comme ça. Mais maintenant elle se posait des questions, elle espérait juste que c'était la boite, certaines faisaient des tampons, ou donner des bracelets, pourquoi pas des bagues? Ça se faisait. Madi' montrait toujours sa blessure et se dirigea une nouvelle fois à la salle de bain pour chercher un bandage. Mais elle ne put s'empêcher de crier à l'adresse de Lorenzo.


    &&. J'avais cru comprendre que tu ne me voulais plus sur ton chemin... Alors pourquoi tu es encore ici?


    C
    'est ce qu'il lui avait dit la veille qu'elle se mêle de ses affaires, qu'ils n'étaient pas ensemble, qu'elle n'avait pas le faire suivre, et blablabla et blablabla, surtout qu'elle n'y était pour rien dans l'histoire. Madi' enveloppa sans main dans une serviette et se resservit un verre d'aspirine, qu'elle but presque instantanément.

_________________



{__Bisounours officiel du forum...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lorenzo N. Costanza

avatar

Masculin Scorpion
▌MESSAGES : 1058
▌AGE : 27
▌ETUDES : Sciences Politiques
▌GROUPE : I Don't Care
▌MOI, MOI & MOI :
▌INSCRIPTION : 03/01/2009

Tout ce que tu dois savoir sur moi...
▌Mes relations. Mon univers:
▌Mon jardin secret:
▌ Mon Université: California State University

MessageSujet: Re: Qu'est-ce qui t'as pris ?? (Madison)   Ven 6 Mar - 0:06

    En se reveillant, Lorenzo s'attendait à tout sauf à ça, apprendre que la fille avec qui tu prends du bon temps c'est mariée dans la soirée avec un inconnu. Lorsque ces quelques mots traversèrent la tête du jeune homme, celui-ci ne bougeait plus du tout, il n'arrivait plus à décoller ses pieds du sol comme si un homme s'amusait à lui tenir ses jambes. Le jeune étudiant aurait du normalement se sentir indifférent à cette nouvelle, parce qu'il criait partout qu'il ne l'aimait pas et que ce n'était qu'une simple aventure comme les centaines d'autres qu'il avait pu vivre pendant toutes ces années. Oui, pourquoi s'occuper d'elle ?? Pourquoi se prendre encore la tête avec elle ?? Il savait qu'elle n'avait aucun sentiment pour lui et cet acte confirmation tous ses doutes. Mais ne sachant pas pourquoi, il était énervé, il se devait d'aller la voir tout de suite sans perdre plus de temps, il avait besoin de mettre tout ça au clair avec elle. Lorenzo ne savait plus où en donner de la tête avec la jeune femme, elle qui possédait un caractère aussi dur mais qui au fond elle possédait un vrai coeur qui pouvait aimer xD, mais encore fallait-il le trouver et seul lui en avait la clé. Madison se trouvait en face de lui et la première chose qu'il pouvait remarquer était euh comment dire...qu'elle n'avait pas encore reprit toutes ses facultés depuis la soirée que celle-ci avait du passer avec cet homme. Rien que de penser à cet inconnu qui avait osé se marier avec sa Madison, la colère grimpait à une vitesse affolante, le visage du jeune homme rougissait un peu plus à chaque secondes, il n'arrivait pas à supporter cette idée et il fera tout pour mettre un terme à toutes ces conneries. La jeune étudiante avait l'air très remonté contre Lorenzo, elle devait sans doute avoir autre chose à faire que de se disputer avec lui si tôt le matin. Mais toute cette histoire ne pouvait pas durer plus longtemps, après tous ces moments passés avec elle, il ne pourrait jamais mettre une croix dessus. Lorenzo se mit juste en face de la jeune Withmore pour entamer la conversation, celle-ci le regardait comme toujours d'un regard noir qui voulait dire que tu aurais mieux de rester dans ton coin. Elle lui dit alors ce que cela pouvait bien lui faire de savoir comment c'était passé sa soirée riche en évènement. Il affichait un sourire nerveux, levant légèrement les yeux au ciel, il n'arrivait plus à se contenir étant à deux doigts d'exploser au plein milieu de cette chambre. Il reprit alors d'un ton vraiment énervé...

    Quoi ?? Qu'est-ce que ça peut bien faire ?? Hier soir tu as depassé les limites...les limites de notre relation, qui n'est qu'un simple jeu pour toi, non ??

    Les paroles du jeune Lorenzo pouvaient être difficiles à comprendre, surtout quand on ne savait pas ce qu'il se passait. Sa voix était forte, l'on pouvait presque l'entendre à l'intérieur de tout l'étage de l'aile féminine, il ne faisait pas attention tellement celui-ci était sous l'effet d'une colère incontrôlable. Lo' ne tenait plus en place, il avait besoin de se déplacer, faisant quelques pas pour se détendre, il observait la jeune femme rentrer dans la salle de bain afin de prendre un verre d'eau avant de le renverser par terre accidentellement. Des centaines de morceaux de verres étaient éparpillés dans les quatre coins de la salle d'eau. Alors qu'elle commença à ramasser, celle-ci s'entailla gravement la main, enfin ça il ne l'avait vu que lorsqu'elle lui montra sa main de très près. En effet, ce n'était pas très beau à voir et le jeune homme n'a jamais été très fan du sang. Aux paroles de Madison qui accusaient Lorenzo d'être le responsable de son accident, celui-ci reprit alors toujours d'un ton énervé...

    Arrêtes de dire n'importe quoi hein...Regardes dans quel état tu es...Tu es crevés et tu dois avoir un mal de crâne pas possible...
    Et être comme tout le monde s'est ennuyeux...mais peut être que j'aurais du...comme ça je ne t'aurais surement jamais connus...


    Lorenzo ne pensait pas du tout ce qu'il disait, c'était surtout sous l'effet d'une colère, au fond de lui tout était différent. Il ne savait plus trop quoi faire et puis Madison réagissait comme si rien ne s'était passé ce soir là, comme si elle ne se souvenait plus de rien. La jeune femme cria auprès du jeune Costanza qui continuait de la fixer avec un regard tueur, il l'observa mettre une serviette autour de sa main pour ainsi stopper l'hémorragie. Celle-ci lui demanda alors pourquoi était-il encore là puisqu'il ne voulait plus la croiser sur son chemin. Ce même sourire nerveux s'afficha encore une fois sur les lèvres du jeune homme, avant de reprendre clairement....

    Pourquoi ? Pourtant tu devrais le savoir...

    Sans perdre de temps, celui-ci agrippa le bras de Madi avant d'enlever rapidement sans se soucier de la douleure, sa serviette. Une fois enlevé, il tenait sa main par la sienne, le sang coulait maintenant sur celle du jeune Lorenzo qui prit plus précisement le doigt où se trouvait la bague avant de la relâcher et reprendre encore plus énervé...

    Voilà pourquoi je suis là ma chère...Puis-je connaître le nom de ton doux et tendre mari ?? Je te promet que si je le croise ici, il ne se souviendra même plus de toi...
    C'EST QUI ??!!


    Ses deux derniers mots résonnèrent dans tout le bâtiment, Lorenzo en devenait presque fou, il devait savoir qui cela pouvait bien être pour ainsi lui rendre une simple et petite visite surprise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madison H. Withmore
LOOK.but.YOU can't TOUCH
avatar

Féminin Capricorne
▌MESSAGES : 2286
▌AGE : 28
▌CITATION : Avec de la chantilly c'est toujours meilleur...
▌MOI, MOI & MOI : {__Les liens du sang sont éternels...
▌INSCRIPTION : 19/12/2008

Tout ce que tu dois savoir sur moi...
▌Mes relations. Mon univers:
▌Mon jardin secret:
▌ Mon Université: California State University

MessageSujet: Re: Qu'est-ce qui t'as pris ?? (Madison)   Sam 7 Mar - 23:57

    Madison ne comprenait plus rien, enfin elle ne comprenait rien à ce que Lorenzo venait de lui répondre, ça n'avait absolument aucun sens! Leur relation? Leur relation? Non mais il se foutait d'elle là? Il n'y avait pas de relation... Enfin si, enfin non, enfin peut-être... Bref, autant dire que c'était bien compliqué comme il le fallait! En même temps ça aurait été simple, Madi' n'aurait pas appréciait en toute honnêteté. Et puis Madi' et les histoires de cœur, ça avait toujours été une grande histoire, jamais rien n'avait été simple, c'est en majeure partie pour ça qu'elle avait abandonné l'idée de vivre une vraie histoire d'amour... Ah l'amour, un bien grand mot, ça impliquait plus de souffrance que de bonheur, et puis elle était légèrement jalouse... Bon ok carrément jalouse donc les histoires de cœur, non ce n'était pas pour elle, et puis avec Lorenzo? Non ce n'était même pas la peine d'y penser, le plus grand coureur de jupons de l'université, et encore elle ne parlait pas de son cousin avec qui il était tout le temps... Même pas la peine d'y penser! Non ce n'était pas pensable, bien que sa sœur lui dise le contraire, mais non elle résisterait, c'était une relation vouée à l'échec, le petit jeu entre eux lui convenait... Oui elle le pensait vraiment... Ou presque... Quand je disais que c'était compliqué, c'était encore loin de la vérité! Mais là pas question de sentiment, juste une question de colère refoulée...


    &&. Notre relation? Il n'y a pas de nous je te signale! Et des limites? Non amis c'est l'hôpital qui se fou de la charité! Je crois que niveau dépassage de limites t'es le maitre en la matière!


    A peine eut elle dit cela qu'elle le regrettait déjà, si elle voulait avoir une petite chance de faire évoluer leur relation, bah là elle venait de ruiner toutes ses chances, mais sur le coup c'était plus l'envie de dormir, d'arrêter cette sensation de martellement dans son crâne. Et puis non elle ne regrettait pas... Enfin si... Enfin non... Enfin peut-être... Non mais c'était elle ou sa conscience était revenue de longues longues longues vacances? Non mais si c'était pour la faire douter ainsi elle aurait mieux fait d'y rester là-bas! Et puis dépasser les limites? Oui le mot dépassage n'est certes pas vraiment dans le dictionnaire, mais vu l'état dans lequel elle était son vocabulaire et sa grammaire c'étaient un peu barrés en cacahuète! Pourquoi il parlait de limite? Elle n'avait rien fait de méchant... Du moins elle ne s'en souvenait pas, alors c'est que ça ne l'avait pas marqué donc qu'elle était innocente car elle n'était pas consciente... Oui il fallait qu'elle arrête de trop réfléchir parfois!


    &&. Et oui c'est un jeu mon cher, tu étais d'accord il me semble!


    Certes il n'avait signé aucun contact, mais c'est ce dont ils avaient convenus, aucun sentiment, juste de l'action, du sexe quoi, mais rien de plus! D'accord, Madison avait été un peu dépassé par le jeu, mais elle était beaucoup trop fière pour le reconnaître, et elle préférait souffrir en lui envoyant un tas d'insanités en pleines figures plutôt que de reconnaître que pour elle c'était plus qu'un jeu, qu'elle était verte de jalousie à chaque fois qu'elle le voyait en présence d'une autre jeune femme, jalouse du fait même qu'il parle avec une autre fille, qu'il la regarde... Jalouse, jalouse!



    &&. De toute façon tu ne sais jamais ce que tu veux!


    Ça aussi ça n'avait pas vraiment de sens et ça se rapportait plus à Madi' que véritablement à Lorenzo, sa conscience lui lançait des appels surement! La jeune femme regardait Lorenzo avec toute la colère, et presque la haine qu'elle pouvait, enfin haine... Ça restait vraiment à prouver. Madi' le suivait faire les cents pas, c'est surtout pour ça qu'elle était partie, parce qu'à le regarder comme ça ça lui donnait légèrement envie de vomir, pire que les montagnes russes! Finalement elle aurait dû y rester dans la chambre, ça aurait éviter qu'elle s'entaille ainsi. Certes elle lui avait reproché sa blessure alors qu'il n'y était pour rien, mais bon, comme prévu il ne se laissa pas faire, et il avait raison, et encore pire, il avait raison dans ce qu'il disait, elle était crevée, elle avait mal à la tête mais d'une façon atroce, elle détestait lorsqu'il avait raison! Et là ce qu'il lui disait lui fit l'effet d'une énorme baffe en pleine figure, des fois elle aussi ce disait qu'ils auraient mieux fait de ne jamais se rencontrer et de commencer ce jeu débile. Mais il était tellement... Comment dire... Tellement parfait pour elle, ils étaient tellement complémentaires. Mais là qu'il lui sorte ça, il voulait la guerre ou quoi? Non vraiment, ça lui faisait beaucoup plus mal que ce qu'elle n'avait imaginé, pourquoi ressentait elle ça d'ailleurs? Peut-être qu'elle le savait a fond mais qu'elle ne voulait pas le reconnaître, ni même émettre l'hypothèse!


    &&. DEGAGES alors, je te demande RIEN moi!


    Mais au fond elle ne voulait pas qu'il parte, elle voulait qu'il reste, qu'il la prenne dans ses bras, qu'il l'embrasse encore et encore. Mais elle se demandait encore pourquoi il était là, mais au fond elle se disait que peut-être c'était un bon signe. Elle devait le savoir pourquoi il était encore là? Bah à vrai dire elle avait une toute petite hypothèse, du moins un espoir furtif, mais tellement délirant et enivrant. Elle espérait vraiment qu'il reste pour elle, parce qu'il tenait à elle, mais il fallait arrêter ses conneries, c'était du grand n'importe quoi! Comme si Lorenzo était capable de ressentir le moindre sentiment à l'égard d'une autre personne que lui... Un doux espoir et rêve qui n'arrivait jamais! Elle aurait presque pu ajouter malheureusement. C'est alors que le jeune homme lui agrippa le bras sans le moindre ménagement, elle essaya de se dégager légèrement mais elle n'en avait pas vraiment le courage ni l'envie, à vrai dire depuis qu'elle avait entendu la dernière réplique de Lorenzo, elle était quelque peu démontée. Elle se demandait bien ce qu'il allait faire, son sang coulait sur la main de Lo' qui d'un seul coup lui enleva la bague qu'elle avait à la main gauche et qu'elle avait vu un peu plus tôt. Lorsqu'il commença à crier, elle commença à se tenir la tête, et puis il voulait en venir où? Qu'elle c'était mariée? Non c'était impossible! Elle s'en souviendrait tout de même... A moins que... l'alcool... Trop d'alcool... Les lumières...


    &&. Je... Je...J'en sais rien...


    Madi' se laissa tomber sur son lit, ses mains sur ses yeux, le sang commençant à couler le long de sa joue gauche. Non elle n'allait pas pleurer, elle voulait juste l'apitoyer sur son sort en faite, un changement de tactique, soit ça allait marcher, soit ça allait casser, mais vu l'état de colère dans lequel il était, mieux valait éviter de trop renchérir, et encore moins de lui dire de qui il s'agissait, surtout qu'elle avait déjà eu une aventure avec Joe.


    &&. Je m'en souviens pas!

_________________



{__Bisounours officiel du forum...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lorenzo N. Costanza

avatar

Masculin Scorpion
▌MESSAGES : 1058
▌AGE : 27
▌ETUDES : Sciences Politiques
▌GROUPE : I Don't Care
▌MOI, MOI & MOI :
▌INSCRIPTION : 03/01/2009

Tout ce que tu dois savoir sur moi...
▌Mes relations. Mon univers:
▌Mon jardin secret:
▌ Mon Université: California State University

MessageSujet: Re: Qu'est-ce qui t'as pris ?? (Madison)   Lun 9 Mar - 0:43

    Pour la première depuis qu'il connaît Madison, Lorenzo avait employé le terme relation. C'est vrai le mot relation est peut être un peu grand pour définir les deux jeunes étudiants, mais une relation est une sorte de lien entre deux personnes et bien eux deux avaient un lien tout de même. Ce lien était vraiment spécial, seul eux pourraient en avoir un comme celui-ci, une relation basé sur le mépris et le sexe et où le mot amour n'existe pas. Jamais aucun des deux étudiants n'ont utilisé ce mot, pourquoi ? Parce qu'ils ne veulent pas reconnaître qu'entre eux deux c'était de l'amour et non de la haine, même si à ce moment là la rage que possédait Lo' et Madi ressortait presque instinctivement. C'est vrai qu'on est loin de pouvoir parler d'amour lorsque l'on peut admirer la scène qui se passe entre les deux "amants". En effet, le jeune Costanza n'arrêtait pas de crier sur celle-ci depuis tout à l'heure, il laissait tout bonnement ressortir sa colère qu'il avait encaisser après que celui-ci est apprit pour le mariage de la jeune femme. Il ne pouvait pas croire qu'elle puisse se marier, bien sûr que les deux étudiants montraient à tout le monde qu'ils ne s'appréciaient pas du tout, ressortant dès qu'ils le pouvaient tous les défauts de l'autre, mais ce n'était pas une raison pour aller jusque là, il y'avait quand même quelque chose entre eux comme puisqu'ils couchaient ensemble dès qu'ils se retrouvaient seuls. Lorenzo ne voulait pas admettre qu'il avait des sentiments pour la jeune Withmore, pourtant c'était évident, dès qu'il la croisait dans les couloirs de l'université en compagnie d'un autre homme que lui, il avait comme une boule au fond de la gorge et celle-ci ne disparaissait plus de la journée.

    La première chose qu'il voulait faire c'était de sauter sur ces garçons qui osaient la toucher, pour lui s'était sa propriété, combien de fois avait-il fait pression sur des jeunes sportifs de l'université en leur conseillant de ne plus jamais tourner autour de Madison Withmore. La jeune femme était énervé, cela se voyait dans son comportement, dans ses gestes, pour Lorenzo c'était tellement facile de lire en elle, comme si il la connaissait par coeur ce qui était le cas. Le jeune homme savait tout d'elle, au moindre regard il arrivait à savoir ce qui n'allait pas, ses gestes comme lorsqu'elle se tord une mèche de ses cheveux quand elle est nerveuse, il savait tout ça. La conversation reprenait de plus belle avec la réponse de la jeune étudiante qui lui annonça qu'il n'y avait pas de relation entre eux et que niveaux limites dépassées Lorenzo était le maître en la matière. Bon c'est vrai que Lorenzo a fait beaucoup de bêtise qu'il n'aurait jamais du faire, mais depuis quelques temps, le garçon avait de plus en plus de mal à changer de partenaires sans penser à Madison, elle commençait à envahir ses pensées ce qui devenait assez effrayant quand même. Elle était parfois tellement présente dans son esprit qu'il n'arrivait pas à coucher avec une autre étudiante qu'elle. Toujours d'un ton énervé, il reprit...


    Je sais que je ne suis pas un exemple...Tu va pas me le sortir tout le temps...
    Mais toi c'est un autre stade, c'est presque inimaginable ce que tu as fais hier soir...


    Le jeune homme ne savait plus quoi dire avec elle, il en avait marre, sérieusement à ce moment là il voulait s'en aller, partir loin d'ici et ne plus se prendre la tête avec ses conneries. Pourquoi se compliquait-il autant la vie pour une simple femme ? Peut être parce qu'elle n'était pas comme les autres, qu'elle possédait quelque chose de différent en elle à tel point qu'il ne pouvait pas s'en passer. Il n'arrivait plus à tenir plusieurs jours sans elle, Madison était devenu une drogue dont Lo' était devenu accro'. Oui leur relation était un jeu, du moins c'est ce que pensait et pense toujours Lorenzo, mais depuis un certain temps les règles du jeu changeaient peu à peu dans l'esprit du jeune étudiant. Ouii la jalousie et peut être un autre sentiment a fait son apparition, ce n'était plus pareil qu'à l'époque où celui-ci couchait avec n'importe qui sans remords, non maintenant c'était différent, il ressent autre chose pour la jeune femme, comme si la relation qu'elle entretenait avec elle avait évolué au fil du temps. Le garçon reprit alors énervé par tout ça...

    Oui c'est un jeu...du moins c'est ce que je pensais depuis ce matin...

    La c'était son coeur qui avait parlé pas lui, lorsqu'il dit la fin de sa phrase il fit de grands yeux, comme pour traduire qu'il avait dit un truc qu'il n'aurait pas du laisser sortir de sa bouche. Le garçon devait s'en aller, cela serait mieux pour les deux personnes, mais il ne pouvait pas, il avait besoin d'elle et la seule chose qu'il voulait c'était lui sauter dessus et l'embrasser avec passion. Oui il n'arrêtait pas de penser à ça même si ce n'était pas vraiment le bon moment. Lorenzo ne savait plus trop quoi faire dans cette situation, la tention s'accentuait au fur et à mesure des paroles de l'un et de l'autre. C'est alors que Madi lui dit d'une voix forte de dégager car elle ne lui demandait rien. C'est vrai ça, remarque, le garçon passa une main dans ses cheveux et reprit alors la parole en disant...

    C'est vraiment ce que tu veux ?? Que je me casses comme ça...sans rien dire...Et bien non pas maintenant désolé pour toi...

    Lorenzo regardait la réaction de Madison après chacune de ses paroles, celle-ci avait l'air complètement perdu, elle ne se souvenait plus de ce qu'il s'était passé, le jeune étudiant était sûr qu'elle disait la stricte vérité. Mais pour ce qui est du garçon, elle mentait, c'était obligé, il n'y avait qu'à voir sa réaction tout simplement. Lorenzo la connaissait par coeur et ce n'est pas se genre de chose qui allait le faire apitoyer sur son propre sort. Elle faisait une moue presque triste, c'était mignon à voir hein. C'est alors que d'un geste il prit le premier truc qui lui tombait sous la main et le jetta violemment contre le mur, c'était un réveil, enfin ça ne l'était plus maintenant. Il reprit en s'approchant rapidement du bord du lit...

    Ne me prends pas pour un con Madison...je connais ton petit jeu...C'est quiiii ???!!

    La regardant droit dans les yeux, celui-ci ce calma un peu plus. Pourquoi s'énervait-il autant non mais vraiment qu'est-ce qu'il lui prenait de réagir comme ça, après tout elle faisait ce qu'elle voulait. Mais non pas pour lui...Voyant la serviette par terre, il la ramassa et s'assit sur le lit tranquillement avant de reprendre calmement....

    Aller viens là va...Escuses-moi pour ta main et ton réveil aussi...

    Tout doucement il essuya la joue de la jeune femme pour ainsi enlever le sang qu'elle avait, elle était magnifique...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madison H. Withmore
LOOK.but.YOU can't TOUCH
avatar

Féminin Capricorne
▌MESSAGES : 2286
▌AGE : 28
▌CITATION : Avec de la chantilly c'est toujours meilleur...
▌MOI, MOI & MOI : {__Les liens du sang sont éternels...
▌INSCRIPTION : 19/12/2008

Tout ce que tu dois savoir sur moi...
▌Mes relations. Mon univers:
▌Mon jardin secret:
▌ Mon Université: California State University

MessageSujet: Re: Qu'est-ce qui t'as pris ?? (Madison)   Ven 13 Mar - 10:40

    Plus ça allait plus son mal de tête empirait, et elle n'avait pas vraiment besoin de se demander la cause de ceci, c'était Lorenzo, comme toujours, de tout façon c'était toujours de sa faute à celui-là { } enfin il n'arrêtait pas d'hurler dans tous les sens, et elle était sûre que maintenant toute l'université était au courant qu'il y avait une violente dispute dans la chambre de Madison, Jessica et Caroline. Elle s'attendait presque à voir des gens débarquer juste pour voir de qui il s'agissait exactement. C'était ça aussi l'université, les commérages, les potins, les rumeurs, tout pour vous détendre devant le stress des examens! Enfin ça c'était l'excuse spéciale Madison surement l'une des plus grosses concierge de cette fac. Elle n'y pouvait rien elle adorait savoir ce qui se passait un peu partout et surtout mettre son nez dans les affaires des autres, plus que dans les siennes. L'avantage, elle connaissait tout de tout le monde et s'en servait pour préserver sa réputation de petite fille modèle. Personne ne dira que Madi' n'est qu'une dépravée adepte de l'alcool, et autre substance euphorisante, non bien sûr que non, mais plutôt qu'elle passe tout son temps libre à la bibliothèque... Ce n'est pas totalement faux, tout comme la bibliothèque, elle s'instruisait beaucoup dans les soirées, même plus que certains pourraient le penser. Certes c'était aussi une bonne excuse, mais elle ne mentait pas, elle déformait la vérité pour la rendre plus acceptable.

    Madi' avait un certain don pour faire ce genre de chose, elle ne mentait jamais, c'était juste une toute petite transformation de ce qu'il c'était passé, une légère de rien du tout, parfois grosse comme une baleine mais bon, elle avait toujours cette petite tête angélique qui ne laissait nullement sous-entendre ses activités nocturnes. Le problème avec Lorenzo c'est qu'il ne la connaissait que trop bien dans le sens propre comme le figuré! Bref pas possible de jouer un rôle ou quoi il connaissait toutes ses combines et surtout qui elle était vraiment... Enfin peut-être pas, car c'était une fille des plus compliquées à comprendre de toute façon c'était bien simple parfois elle avait du mal à se comprendre elle-même! Lorsqu'il lui dit qu'il fallait qu'elle arrête de redire toujours la même chose, la jeune femme tourna la tête et commença toute sorte de grimace, mais hors de la portée de vision de Lorenzo. C'était totalement enfantin et inutile mais ça la détendait, et puis sa tête la faisait atrocement souffrir, et de toute façon elle n'avait que 19 ans, et elle n'était pas encore prête à vraiment grandir, déjà elle devait jouer les enfants modèles, elle n'avait pour ainsi dire pas vraiment eu d'enfance, alors on allait certainement pas la priver des joies de la vie étudiante, parole de Withmore! Et puis inimaginable, c'est surtout que ça ne lui revenait absolument pas, pourtant elle faisait des efforts, mais non rien de rien!

    Et puis lui non plus il ne faisait pas d'effort, il lui balançait des phrases à double sens qu'elle pouvait interpréter un peu comme elle le voulait, et ça elle n'aimait pas parce qu'elle ne savait pas ce qu'elle devait ou non croire. Et puis c'était Lorenzo quoi, l'un des meilleurs manipulateurs de l'université, vous pouviez dire non, vous étiez sûr que dans les trois minutes qui suivent il arrivera à vous faire dire oui, mais vous serez persuadé d'avoir fait le bon choix et de l'avoir fait seul. Comment elle le connaissait aussi bien? Parce qu'elle était pareille tout simplement et qu'elle opérait de la même façon. Donc ni vu ni connu que j't'embrouille,e t là pour le coup c'est ce qu'elle l'était! Il lui criait dessus, et lui balançait des phrases comme il venait de faire.


    &&. Attends... Là je suis plus... Pour toi ce n'est plus un jeu? Mr Costanza aurait des « sentiments » pour moi?


    M
    adi' se mordit la lèvre intérieure pour ne pas éclater de rire mais affichait tout de même un léger sourire. Non mais parce que là c'est un peu ce que Madi pouvait penser, c'est vrai que c'était ambiguë tout de même! Et puis il y avait de quoi rire, le plus grand séducteur de l'université qui craquait pour une fille? Et en plus pour elle? Oui elle était superbe, mais bon, non elle n'y croyait pas du tout, bien qu'une petite voix au fond d'elle espérait que ça se pouvait. Bref il y avait baleine sous gravier là, c'était louche, très louche. Enfin bon l'épisode « rigolade » ne dura pas longtemps et les cris avaient repris de plus belle d'un côté comme de l'autre!


    &&. Putain mais pire qu'une sangsue, allez va sauter toutes tes pimbêches et lâches moi!


    C
    ertes elle ne le pensait pas une seconde, mais impulsivité oblige et fierté aussi, il fallait qu'elle se défende, non elle ne voulait pas qu'il parte, et encore moins pour aller voir une autre fille, mais en même temps c'était aussi ce qu'elle voulait, comme ça elle pourrait se morfondre et le maudire devant un film avec un pot de glace... C'est vrai que ces disputes avec le jeune homme et surtout ses « rechutes » lui donnaient de bonnes excuses pour pouvoir manger un bon pot de glace devant la télé, c'était surement pour ça qu'elle allait souvent le voir en faite. Enfin s'il n'y avait que ça... Non mais il fallait le voir, comment résister à un tel homme? C'était impossible, pourtant elle avait essayé, mais en plus il était le meilleur ami de Cassandra... La vie peut-être cruelle. Elle se souvenait encore maintenant de leur première rencontre, c'était dans l'immense maison des Withmore, Madi' portait même des lunettes, qu'elle ne mettait que chez elle d'ailleurs, elle avait des livres pleins les bras, et là dans l'escalier elle lui était magnifiquement rentrée dedans. C'était la première fois qu'elle le remarquait vraiment en tant que mec et non en tant que meilleur ami de sa sœur! Après s'en était suivi un long jeu de séduction et c'était à celui qui craquerait le premier... Il y avait eu statut quo! Une belle partie d'ailleurs. Bref, Madison poussa un cri en voyant le réveil s'écraser contre le mur, elle venait d'avoir une belle frayeur.


    &&. Non mais ça va pas bien, faut te faire soigner! Et puisque je te dis que j'en sais RIEN!


    L
    a blondinette commença à se masser les tempes pour éviter de le regarder dans les yeux. Certes elle n'appréciait pas plus que ça Joe, et en plus il était de l'autre université, mais elle avait passé une soirée sympa malgré tout, du moins ce qu'elle s'en souvenait, et elle n'allait pas y envoyer Lorenzo, surtout dans cet état. Elle jeta un regard au réveil... Non vraiment elle n'allait pas le faire, et puis elle arriverait à s'en sortir, elle était habile pour ça. Madi' regardait le jeune homme sans ouvrir la bouche, à vrai dire elle voulait éviter d'avoir le même sort que le réveil, c'était con mais bon, instinct de survie quoi! Elle le suivit jusqu'à ce qu'il vienne à côté d'elle et se calme, lui essuyant la joue. Elle attrapa la serviette, l'enroula autour de sa main et se leva du lit pour se poster à la fenêtre. Elle l'ouvrit, attrapa son paquet de cigarette posé sur une table non loin de la fenêtre et se l'alluma. Elle regarda ensuite le jeune homme.


    &&. Y'a pas de viens là qui tienne! Tu débarques dans ma chambre tu me gueules dessus comme un chien et en plus je devrais être contente? Ça ne marche pas comme ça Lo'!


    A
    u fond elle n'avait pas tord, mais surtout elle essayait de calmer les battements de son cœur, elle avait vraiment eu peur, une peur qui faisait ressurgir quelques souvenirs pas des plus agréables, et pendant un instant elle c'était vue à la place du réveil, même si elle savait que c'était parce qu'il était en colère, ça vous donnait vraiment des frissons. La jeune femme tourna la tête vers l'extérieur et tira sur sa cigarette.


    &&. Je suis loin d'être comme toutes tes autres greluches de conquêtes, désolé mais un mot gentil ne suffit pas à effacer la peur que je viens d'avoir et surtout le préjudice moral que je viens de subir!


    P
    réjudice... Bah voyons, typiquement Madisonesque! Lorsqu'elle venait d'avoir peur, elle commercer à changer de vocabulaire, un vocabulaire un peu plus soutenu, comme pour montrer qu'elle s'en fichait, qu'elle était plus haute que ça etc, mais au fond elle était juste terrifiée.


    &&. Je ne te reconnais plus Lorenzo, je ne te comprends plus!

_________________



{__Bisounours officiel du forum...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lorenzo N. Costanza

avatar

Masculin Scorpion
▌MESSAGES : 1058
▌AGE : 27
▌ETUDES : Sciences Politiques
▌GROUPE : I Don't Care
▌MOI, MOI & MOI :
▌INSCRIPTION : 03/01/2009

Tout ce que tu dois savoir sur moi...
▌Mes relations. Mon univers:
▌Mon jardin secret:
▌ Mon Université: California State University

MessageSujet: Re: Qu'est-ce qui t'as pris ?? (Madison)   Jeu 19 Mar - 18:22

    Toute le bâtiment de l'aile féminine avait le droit à une magnifique scène de ménage de la part de ces deux étudiants. La voix forte que prenait Lorenzo quand il s'adressait à la jeune Withmore devait sans auncun doute résonner dans l'immense bâtisse. Ce qu'il fallait esperer, ce serait que personne ne vienne mettre le bout de son nez dans la conversation, car avec la colère que ressentait l'homme en ce moment celui-ci n'hésiterait pas à l'envoyer chier sans aucune retenue. Ce qu'il detestait plus que tout, c'était que l'on vienne fouiner dans sa vie, qu'on débarque, comme il l'avait fait ce matin avec Madison, dans sa chambre pour venir le sermoner sur ce qu'il avait fait ou non. Un peu bizarre hein, il ne se gênait pas pour gueuler sur la jeune étudiante mais celui-ci detesterait que le contraire arrive, c'était peut être le plus gros défaut de Lorenzo, il ne se mettait pas assez à la place des autres, il ne pensait qu'à lui, un petit peu égoïste alors ? Oui mais juste un peu hein...Pourquoi le jeune Costanza s'attachait-il à une femme telle que Madison ? En fait il ne savait pas trop, enfin ça c'est ce qu'il répondait à toutes les personnes qui osaient s'intéresser à sa relation qu'il entrentenait en ce moment avec lajeune femme. Mais au fond de lui c'était une tout autre réponse, à vrai dire Madi était si intrigante, cette personne d'apparence sage et sérieuse avait en fait une toute autre personnalité, celle d'une manipulatrice et d'une fêtarde née. Bref elle correspondait tellement au garçon que celui-ci ne pourrait se résoudre à la retirer de son esprit, niveau caractère les deux étudiants se ressemblait parfaitement et c'est pour cela que leur relation perdurait aussi longtemps.

    Lorenzo était un homme réellement compliqué à comprendre, rares étaient les personnes qui arrivaient à cerner ce garçon au caractère assez ambigu. Mais pour la première fois de sa vie, il rencontra une femme capable de le comprendre presque complètement même si cela pouvait être très difficile pour lui de l'admettre. Madison était surement la personne à qui il tenait le plus dans sa vie, cela pourrait paraître absurde pour les autres même pour la jeune femme d'ailleurs, celle-ci se froutrait littéralement de sa gueule si un jour il lui ouvrirait et lui avouerait ses sentiments. Et pour éviter de d'abaisser sa fierté, il se tait et ne dis rien. La fierté était quelque chose d'importe pour le jeune Costanza, celle-ci devait toujours rester intacte et il ne veut en aucun cas être vexé voir humilié. Sans avoir mesuré les conséquences de ce qu'il venait de dire, Lorenzo fit apparaître une légère faille dans ses dures paroles adressées à la jeune femme. En effet, c'était comme si ces mots étaient sortis dans sa bouche sans sa volonté, il n'a pas encore fait attention mais ses mots pourraient avoir de lourdes conséquences sur la relation qu'entretenait Lo' et Madi. La jeune étudiante avait l'air perdu, en même temps il fallait la comprendre, Lorenzo venait d'insinuer indirectement qu'il avait des sentiments pour celle-ci. Il répondit en baffouant légèrement...


    Ne..ne dis pas d'conneries Madi...Moi Lorenzo..des sentiments ? C'est la meilleure de l'année...

    L'homme mettait en avant ces quelques talents d'acteur pour ainsi faire croire à la jeune Withmore qu'il ne ressentait absolument rien pour elle. Mais bon, c'était difficile quand la personne en face de vous, connaît les moindres parcelles de votre personnalité et de votre caractère. Il regardait Madison qui était à deux doigts d'exploser de rire mais celle-ci se retint, cela n'empêcha pas le jeune homme de lui envoyer un regard noir. Oui c'est vrai, si un jour cela s'apprenait, que Lorenzo Costanza était tombé amoureux d'une femme, il n'aura plus qu'à faire un trait sur sa réputation et changer de pays. Remarque grand nombre de mec apprécierait que ce Don Juan de la California State trouve enfin une âme soeur, ceux-ci n'auront plus à s'inquiéter pour leur petite amie. Madison voulait qu'il s'en aille, se que ne fera jamais le jeune homme qui voulait tout d'abord des explications, elle ne voulait même pas lui avouer qui cela pouvait bien être ce qui rendait Lorenzo encore plus en colère. Pour se sentir mieux, il avait besoin de la faire ressortir toute cette haine qu'il avait en lui, il n'arrivait plus à la garder en lui, le côté impulsif du jeune garçon ressortait à chaque fois.

    C'est le réveil qui finissa en mille morceaux, mais cela lui a permis de se calmer un petit peu, il s'est rendu compte qu'elle avait presque peur de lui et sa il ne le voulait pas pour le moins du monde. Cela se voyait dans ses yeux, elle était effrayé par l'homme qui lui procurait d'habitude tant de plaisir, il ne pouvait pas aller plus loin, il ne voulait pas la voir pleurer à cause de lui, ce qu'il voulait c'était profiter de sa jeunesse avec elle et personne d'autre, un jour peut être il arrivera à lui avouer tout ça. Madison continuait d'affirmer qu'elle ne connaissait pas l'homme, enfin "qu'elle ne s'en souvenait plus", l'homme n'y croyait pas du tout mais fallait qu'il fasse une pose. Il s'était alors assit aux côtés de la jeune femme une fois calmé. Mais celle-ci n'avait pas l'air de se remettre de cette discussion houleuse. Lorenzo la regarda partir en direction de la fenêtre pour ainsi s'allumer une cigarette et commencer à tirer dessus pour surement essayer de décompresser un peu. Madi le sermona en disant qu'il était entré ici en lui gueulant dessus comme sur un chien et qu'elle devait être toute joyeuse, et bien non en gros. Le garçon était complètement perdu, il se frotta durement le crâne, il avait besoin de faire le vide pendant un petit moment, il avait encaisser tellement de choses depuis ses derniers jours qu'il n'arrivait quasiment plus à penser. Lorenzo redéposa ses yeux sur la jeune femme pour reprendre plus calmement...


    Je...je....je sais plus ce qu'il m'arrive ! Je ne sais plus trop quoi penser de tout ça...
    Tu es différente Madi...les autres m'indiffèrent...


    Le garçon continuait de regarder Madison, la jalousie faisait bien les choses, à cause de ça il avait réussit à crier sur elle, elle qui était si différente des autres. Il décida alors de faire un tour par la salle de bain pour passer sa tête sous l'eau, il dut esquiver les morceaux de verres étalés sur le sol, avant d'arriver devant le lavabo. Lo' passa alors sa tête sous l'eau froide qui coulait, n'ayant pas de serviette, il passa sa main sur ses cheveux pour enlever le maximum d'eau présente sur son visage et sa chevelure il utilisa ses mains, à la guerre comme à la guerre. Il se rapprocha ensuite de Madison tout en gardant une certaine distance, il reprit alors en passant une dernière fois sa main sur la nuque....

    Je ne me comprends même plus moi même...

    Lorenzo décida de s'approcher de la jeune femme mais très lentement, il n'aimait pas qu'on puisse avoir peur de lui comme ça, il voulait tout juste la rassurer, la toucher, cette peau si douce. Il se mit à côté d'elle avant de reprendre en regardant par la fenêtre car celui-ci ne voulait pas croiser son regard en disant cela, peut être est-ce du à sa fierté...

    Je m'excuse sincèrement...je n'voulais pas aller aussi loin...

    Il prit alors lentement le bras de Madison, pour bien remettre soigneusement la serviette, pour ne pas qu'elle se détache. En fait c'était juste tactile, rien que de frôler sa peau le faisait frissoner au plus haut point...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madison H. Withmore
LOOK.but.YOU can't TOUCH
avatar

Féminin Capricorne
▌MESSAGES : 2286
▌AGE : 28
▌CITATION : Avec de la chantilly c'est toujours meilleur...
▌MOI, MOI & MOI : {__Les liens du sang sont éternels...
▌INSCRIPTION : 19/12/2008

Tout ce que tu dois savoir sur moi...
▌Mes relations. Mon univers:
▌Mon jardin secret:
▌ Mon Université: California State University

MessageSujet: Re: Qu'est-ce qui t'as pris ?? (Madison)   Jeu 9 Avr - 22:31

    La blondinette regardait Lorenzo, c'est vrai que niveau sentiments... A part pour lui-même, il était difficile de dire s'il en avait pour une autre personne. Peut-être pour les membres de sa famille, mais ça... Ça restait encore à prouver, et Madison n'en savait fichtre rien. Lorsqu'elle y réfléchissait bien, c'est vrai qu'elle ne connaissait pas grand chose de Lorenzo, ses goûts, ce qu'il aimait faire. Il faut reconnaître que la discussion n'était pas le pôle le plus important lorsqu'ils se voyaient... Et malgré ça ils se comprenaient, parfois même trop bien, mais c'était ainsi, ils savaient les attentes de l'autre, lisaient en lui comme dans un livre ouvert... Et qu'est-ce que ça pouvait être agaçant parfois. Lorenzo était parfait pour Madison, exactement l'homme qui lui fallait! Et c'était ça qui la rendait folle, il était tout simple son idéal masculin, ou son opposé masculin aussi... Enfin ça revenait étrangement au même. Bref de quoi vous faire péter un plomb et vite, de quoi vous perdre vous-même, et vous demander qui vous êtes, ce que vous devez faire pour être voue-même. Être soi-même... Tout un programme pour la jeune Withmore, elle était plus apparences, et rarement elle-même, la preuve, si vraiment là elle s'écoutait elle sauterait littéralement sur Lorenzo, c'est simple elle ne pouvait résister à son charme, et surtout à ses yeux magnifiques. Mais hors de question de céder, après tout elle n'était pas en tard... Enfin presque pas!

    Du moins elle l'espérait, même si quelque chose au fond de sa petite tête blonde lui soufflait qu'il valait mieux qu'elle ne la ramène pas! Il était de notoriété public que dès lors que Madison pété légèrement un câble, ça pouvait aller très loin, elle faisait tout pour blesser les personnes qui l'avait blessé et le plus souvent inconsciemment, alors vu que c'était Lorenzo qui l'avait quelque peu énervée cette fois ci elle se demandait bien jusqu'où elle avait bien pu aller. Enfin elle le saurait bien assez tôt alors autant éviter de se triturer les méninges sur des hypothèses qui ne feront plus que l'angoisser qu'autre chose! Bref, il fallait revenir au moment présent. Madi ne répondit rien lorsqu'il dit que lui avoir des sentiments serait la meilleure de l'année... oui en effet c'était totalement improbable, elle ne voyait même pas pourquoi elle y avait pensé... Une erreur de la pensée, ou peut-être un simple désir refoulé qui sait... Au fond elle espérait peut-être qu'il lui dise oui c'est vrai tu es la femme de ma vie, je ne peux vivre sans toi... Etc etc, comme dans tous les grands films d'amour... Elle se mettrait des gifles des fois! La vie était loin d'être un film, on ne choisissait ni les acteurs, ni le scénario, et il n'y avait pas toujours de « happy end » à la fin, tout le monde ne finissait pas avec un mariage heureux et des gosses à la pelle, sinon ça ne serait pas amusant, on finirait par s'ennuyer non ? C'était même sûr!

    Elle aurait pu répondre un millier de chose, mais c'est comme si toute l'énergie qu'elle avait pris lorsqu'elle c'était énervée venait de disparaître, elle était complètement vidée, elle aurait aimé une chose : s'étendre sur son lit pour dormir. S'en aller loin d'ici, de tout ça, de tous les problèmes de la vie quotidienne, et en particulier de sa vie. Mais bien sûr ça ne se passait jamais comme on l'espérait! Si Madi' avait regardait plus intensément Lorenzo, elle aurait pu s'apercevoir de cette légère lueur au fond de son regard qui disait, je ne sais plus où j'en suis... Oui elle la connaissait bien, elle avait la même! Mais bon elle s'aperçut surtout du regard noir qu'il venait de lui lancer et elle avait préféré baisser la tête tout en continuant de se mordre la lèvre inférieur, au moins elle évitait les conflits comme ça! Même si c'était un peu trop tard pour ça, il suffisait de voir l'état du réveil qui avait fait un magnifique vol plané contre le mur. Oui elle avait eu peur, jamais elle n'aurait cru pouvoir à ce point énerver Lorenzo, ou du moins le voir dans un tel état de rage. Elle venait d'avoir peur, et en même temps elle le trouvait si beau lorsqu'il s'énervait... Elle devait être maso, mais là elle le désirait plus qu'autre chose... Mieux vaut éviter d'essayer de comprendre Madison, c'est tout simplement impossible! Même elle avait du mal à comprendre son propre fonctionnement des fois.

    Madison qui était à présent au bord de la fenêtre, sa cigarette allumée à la main, jeta un regard en bas, et vit qu'il y avait quelques personnes ne bas qui regardaient dans sa direction, certains avaient du entendre l'explication quelque peu houleuse, c'est le moins que l'on pouvait dire. La jeune femme tira une nouvelle fois sur sa cigarette, rejetant la fumée à l'extérieur. Elle tourna lentement la tête vers Lorenzo qui venait de lui répondre. A priori même lui n'avait pas vraiment ce qui venait de se passer, mais à vrai dire ce n'est pas vraiment ce que voyait Madison à ce moment là, là elle aurait pu sortir quelque chose pour détendre l'atmosphère, oui elle aurait pu, un truc du genre « c'est normal car je suis la perfection incarnée », ou tout simplement sourire, mais non, il fallait qu'elle en rajoute, à croire que cette situation l'amusait, à vrai dire elle ne savait même pas si elle devait en rire ou en pleurer. Madi' se retourna une nouvelle fois vers la fenêtre, tirant encore une fois sur sa cigarette. Elle l'entendit se lever, et couler l'eau du robinet de la salle de bain, mais ce n'est pas pour autant qu'elle changea son angle de vision.


    &&. Et c'est parti pour le mélodrame du siècle, Lorenzo Costanza, dans son propre rôle jouant le mec perdu pour amadouer une fille... Pathétique!


    Elle l'avait senti s'approcher et surtout il lui avait remis le bandage en place. La blondinette évitait soigneusement de le regarder.


    &&. Et après? Tu t'excuses, une partie de jambe en l'air et hop tout est oublié? Eh ben désolé mais tu devras aller te vider les cou*lles ailleurs mon grand!

    C'était plus son impression, ou alors juste une petite excursion de son désir inconscient dans son langage, la peur de n'être qu'une fille de plus...

_________________



{__Bisounours officiel du forum...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lorenzo N. Costanza

avatar

Masculin Scorpion
▌MESSAGES : 1058
▌AGE : 27
▌ETUDES : Sciences Politiques
▌GROUPE : I Don't Care
▌MOI, MOI & MOI :
▌INSCRIPTION : 03/01/2009

Tout ce que tu dois savoir sur moi...
▌Mes relations. Mon univers:
▌Mon jardin secret:
▌ Mon Université: California State University

MessageSujet: Re: Qu'est-ce qui t'as pris ?? (Madison)   Sam 2 Mai - 15:56

    Lorenzo avait encore beaucoup de boulot sur ce qui est de comprendre la façon de penser de la jeune étudiante, lui qui croyait la connaître sur le bout des doigts et bien celui-ci constate que non...Le jeune homme n'arrivait pas à la calmer, remarque il fallait d'abord qu'il se calme lui même également mais ça il savait le faire à la perfection en particulier quand c'était Madison la source de son énervement. D'ailleurs pourquoi c'était-il autant emporter à cause d'elle ? Leur relation n'est basée que sur le sexe et les sous entendus, il n'y avait pas de sentiments entre eux, enfin ça c'est ce qu'ils s'obstinaient à faire entrer dans leur crâne. Cela ne servait à rien de la cacher, Lorenzo avait bel et bien des sentiments envers la belle Withmore, il ne le montrait à personne pas même à sa soeur c'est pour dire, pourtant lui qui lui dit tout d'habitude. Pourquoi ne voulait-il pas lui avouer ? Où même se l'avouer ? Il avait peut être peur, peur des réactions des autres, peur de perdre la femme en qui il tient le plus. Il ne voulait pas perdre Madison, il ne pourrait réellement vivre sans elle, son parfum, sa beauté, son beau petit cul enfin bref tout en elle était une addiction. Tous les jours il avait besoin de sentir sa présence à ses côtés, tous les jours il avait besoin de la toucher, de sentir ce contact charnel entre eux, d'entendre sa voix mélodieuse...

    Le jeune Costanza ne savait plus trop comment réagir face aux paroles de Madison, elle n'avait pas l'air de vouloir le pardonner, c'est vrai que le garçon lui a montré aujourd'hui une facette de sa personnalité qu'il n'aurait jamais voulu dévoiler. Le regard apeuré de la jeune femme le faisait culpabiliser plus qu'autre chose, c'était la première qu'il la voyait comme ça, elle qui était d'habitude si forte de caractère et qui ne laissait transparaître aucun sentiments envers lui...Lorenzo voulait juste se faire pardonner pour avoir réagit comme ça, il ne voulait pas s'en aller avant de revoir un sourire apparaître sur les lèvres de la jeune étudiante, il voulait qu'elle puisse oublier tout cette petite scène de ménage. Cela se voyait que les deux étudiants étaient sur les nerfs, ils devaient se calmer avant qu'il ne soit trop tard pour réparer cet erreur et c'est ce que Lorenzo fit sans attendre une minute de plus, mais Madi elle continuait de lancer ses phrases aussi assassines les unes que les autres. Lorsqu'il c'était passé le visage sous l'eau, la jeune femme en avait profité pour en rajouter une couche pour ainsi l'enfoncer encore un peu plus...Mais sa dernière phrase était vraiment de trop, il n'avait même plus l'envie de se battre pour la récuperer, celui-ci baissa donc légèrement les yeux lorsqu'elle lui annonça que des excuses et une partie de jambe en l'air ne marcherait pas avec elle tout simplement. Lorenzo ne savait vraiment plus quoi dire, il dirigea son regard vers l'extérieur et observa les étudiants se trouvant juste en bas en train de les regarder. Lo' reprit alors en lâchant un profond soupire tout en laissant son regard se promener sur le paysage Californien...


    Ok...j'ai compris

    Le jeune homme s'écarta alors de la fenêtre et se dirigea lentement vers la porte d'entrée. Il dirigea une dernière fois son regard en direction de la belle et franchit la porte pour partir vers la sortie du bâtiment. Marchant d'un pas sur, celui-ci s'arrêta net en plein milieu du couloir, il baissa la tête et ferma légèrement les yeux. Il avait besoin de réflechir à cette situation, si il laissait Madi toute seule, il ne la reverra pas pendant un petit bout de temps et devra vivre sans elle, chose qui lui était totalement impossible. Lorenzo ne devait pas la laisser dans cet état, même si elle lui disait les mots les plus dur à son égard, il devait se montrer plus fort et surmonter tout ça...Lo' repensa alors à tous les moments passés en compagnie de la jeune Withmore, tous ces instants où leur corps se mélait l'un à l'autre, tous ces petits moments d'amour dont ils avaient le droit plusieurs fois par semaine. Un sourire apparut alors sur ses fines lèvres et sans savoir vraiment pourquoi, il fit demie tour et réouvrit la porte rapidement pour se diriger en direction de la jeune femme. Le garçon prit alors la cigarette de Madi et la jeta par la fenêtre sans attendre plus longtemps. Il prit la jeune étudiante par la taille et la souleva pour la poser sur le rebord de la fenêtre, il posa délicatement ses lèvres sur celle de Madi avant de les diriger vers son oreille pour lui dire totu doucement...

    Je suis désolé pour tout...Pardonnes moi...

    Lorenzo embrassa ensuite le cou de celle-ci, il avait trop besoin de cette sensation, non il ne lui avait pas demander son avis, mais le jeune homme réagissait toujours comme ça, il suffit qu'il est une envie trop forte et il serait capable de lui sauter dessus. En même temps, Lo' caressait délicatement les hanches de la demoiselles...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madison H. Withmore
LOOK.but.YOU can't TOUCH
avatar

Féminin Capricorne
▌MESSAGES : 2286
▌AGE : 28
▌CITATION : Avec de la chantilly c'est toujours meilleur...
▌MOI, MOI & MOI : {__Les liens du sang sont éternels...
▌INSCRIPTION : 19/12/2008

Tout ce que tu dois savoir sur moi...
▌Mes relations. Mon univers:
▌Mon jardin secret:
▌ Mon Université: California State University

MessageSujet: Re: Qu'est-ce qui t'as pris ?? (Madison)   Mer 6 Mai - 16:07

    Et dire que sa sœur lui disait qu'elle et Lorenzo était fait l'un pour l'autre, et qu'un jour ou l'autre ils allaient finir ensemble, qu'au fond ils n'étaient pas sincères l'un envers l'autre, en faite elle avait sûrement raison, mais Madison se refusait de se l'avouer. Après tout elle était libre avec cette relation non? Elle pouvait aller voir ailleurs lorsqu'elle le voulait, pas d'attache, pas de responsabilité etc... Jusque là c'était super, le problème c'est que dès lors qu'elle était avec quelqu'un d'autre, c'est à Lorenzo qu'elle pensait, avec Lorenzo qu'elle voulait être, c'était sûrement ça qui l'embêtait le plus cette sensation d'être dépendante de quelqu'un, de le désirer à ce point, de la vouloir pour soit. Après tout elle n'avait jamais ressenti ça auparavant, pour elle la notion de couple avait toujours été très vague et sans intérêt. Les relations purement physiques ça c'était bien, ce qu'il lui convenait le mieux. La jeune femme détestait se sentir enchaînée, être dans une cage, elle aimait trop sa liberté pour penser prendre un tel risque, car oui c'était cela pour elle se mettre avec quelqu'un, c'était renoncer à une partie de soi, renoncer à être libre, les compromis et tout ça, non ce n'était vraiment pas pour elle, après tout elle était égoïste et occupée à s'occuper d'elle-même! Quoi? Personne ne le faisait pour elle, alors elle le faisait pour elle. Alors penser à une autre personne qu'à elle... Oui elle était comme ça.

    Enfin bon ce n'est pas comme si elle était égocentrique, car après tout elle ferait tout pour sa sœur jumelle ou ses meilleures amies, mais là c'était autre chose, et surtout c'étaient des filles. A croire qu'elle n'avait aucune confiance ne la gente masculine... Oui c'était ça. En même temps comment pourrait elle avoir confiance en quelqu'un alors qu'elle se conduisait ainsi avec les hommes? Bref une très longue histoire pour la jeune femme. La blondinette suivait Lorenzo des yeux, son visage totalement impassible, comme toujours. Elle suivit le regard du jeune homme sur les étudiants en bas. Certains regardaient encore dans la direction de sa chambre, tandis que d'autre reprenaient leurs activités. Non elle n'allait pas se jeter par la fenêtre elle y était juste assise dessus entrain de fumer une cigarette. C'était anormal? Oui lorsqu'on savait qu'on avait pas le droit de fumer dans les chambres mais bon, c'est Madi. La jeune femme fixa Lorenzo lorsque celui ci lui répondit. Elle le regarda tourner les talons et commencer à partir. Elle ouvrit la bouche mais aucun son ne sortit Après tout qu'allait elle lui dire? C'est elle qui lui avait demander à maintes reprises de partir, mais maintenant qu'il partait elle n'en avait plus envie. Oui elle ne savait pas ce qu'elle voulait, un moment elle voulait le blanc et après le noir! Une femme dans toute sa splendeur n'est-ce pas? Sûrement ses hormones...



    * Bien joué Withmore! *


    La blondinette secoua la tête avant de retirer une longue latte sur sa cigarette. Après avoir recraché la fumée de sa cigarette, Madi commença à se ronger l'ongle du pouce. Qu'est-ce qu'elle pouvait être bête. Pourquoi n'arrivait elle pas à savoir ce qu'elle voulait, était-ce si compliqué que cela de s'interroger sur ces désirs profonds. Non c'était plus facile de se cacher derrière tout et n'importe quoi, mais si elle se sondait vraiment elle avait la réponse, c'était lui qu'elle voulait et personne d'autre. Elle se passa une main dans ses cheveux blonds de sa main libre. Elle avait pensé qu'il aurait claqué la porte en sortant, où elle ne savait quoi, mais non, tout était calme, voir même un peu trop, comme si le temps c'était arrêté juste pour voir ce qui allait se passer et voir où tout cela allait aboutir. Même elle se demandait où tout cela allait mener. Là elle n'allait certainement pas lui courir après, plutôt mourir, elle n'était pas une des nombreuses filles qui lui couraient après. Hors de question de s'excuser aussi, après tout elle n'avait rien fait de mal... Du moins d'après elle, mais vu qu'elle avait toujours raison, ce n'était pas de sa faute. La jeune femme avait baissé les yeux sur son sol, ses cheveux blonds lui tombant légèrement devant le visage. Oh non elle ne pleurait pas, bien qu'elle luttait intérieurement pour éviter que ses yeux bleus ne se remplissent de larmes. Une grosse poussière rien de plus.


    &&. Qu'est-ce que...


    La jeune femme avait relevé la tête en entendant la porte s'ouvrir, elle s'attendait à voir une de ses camarades de chambres, mais non c'était Lorenzo, même elle n'en revenait pas, elle devait rêver, il fallait qu'elle se pince. La jeune femme n'avait pas bougé, elle était juste descendu de la fenêtre lorsqu'elle avait entendu le bruit de la porte, la cigarette toujours à la main. Avant même qu'elle n'ait pu comprendre Lorenzo avait déposé ses lèvres sur les siennes, et elle c'était retrouvée sur le rebord de la fenêtre. Le jeune homme c'était ensuite excusé, à vrai dire, à ce moment là elle n'en avait strictement rien à faire. Madison passa ses jambes autour de la taille de Lorenzo et ses bras autour du cou avant de l'embrasser avec fougue, le rapprochant d'elle à l'aide de ses jambes.


    &&. On s'en fiche.


    Madison regarda Lorenzo dans les yeux, un sourire sur ses lèvres fines.

_________________



{__Bisounours officiel du forum...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Qu'est-ce qui t'as pris ?? (Madison)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Qu'est-ce qui t'as pris ?? (Madison)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- { LOve is GOne :: « Golden Gate University » :: - { Campus :: Aile féminine :: Chambre de Madison W. & Jessica D. & Lexie M. -