Deux universités, une rivalité !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Welcome to my life ||Chelsea

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Penn E. Simons

avatar

Féminin Cancer
▌MESSAGES : 102
▌AGE : 26
▌MOI, MOI & MOI :
▌INSCRIPTION : 14/07/2009

Tout ce que tu dois savoir sur moi...
▌Mes relations. Mon univers:
▌Mon jardin secret:
▌ Mon Université: Golden Gate University

MessageSujet: Welcome to my life ||Chelsea   Dim 19 Juil - 14:29


Chelsea & Penn
Welcome to my life



    Des prix défiants toute concurrence, pour un début de vacances. Une aubaine pour Penn, qui, comme chaque été, retrouvait son pays natal pour quelques semaines. Et même si cette année il comptait rester moins longtemps que prévu, il ne comptait pas pour autant faire l’impasse sur ses racines. C’est donc il y a une semaine qu’il a embarqué, San Francisco/ New York, New York/Paris, où il allait rester quelques jours chez un cousin, puis direction Anvers, et la maison familiale. Après ses quelques jours dans la capitale française, quelques virées bien aiguillées, quelques rencontres intéressante, il avait prit place chez ses grands parents. Alors, commençait vraiment les vacances. Ne plus penser a rien, faire abstraction de tout. Recharger les batteries. Depuis qu’il était entré à la fac, Penn passait le plus clair de ses vacances a travailler, pour les cours ou bien pour ne pas avoir a demander d’argent a sa mère, et lui en donner, sans même qu’elle le sache. Alors oui, se retrouver loin de l’agitation américaine lui faisait le plus grand bien.

    Aujourd’hui, rien de bien particulier au programme. Le soleil n’était pas a son zénith, mais la météo était malgré tout clémente. Et il savait parfaitement comment occuper sa matinée. Il ne lui fallait que deux choses: un bouquin, et un quai de gare. Cet endroit avait toujours fasciné le blond. Aujourd’hui, il avait prit Véronika décide de mourir, de Paulo Coelho. Le récit d’une femme, prête à tout pour mourir, mais qui réchappe de sa tentative de suicide avec un sursit d’une semaine: suite a ça son cœur s’arrêtera. La quête de la vie qui commence alors, avec plus issue ultime, la perte de celle-ci. Penn avait déjà manger la moitié du livre depuis deux heures. Il avait vu débarquer une dizaine de train, des centaines de personnes. Il se plaisait a regarder leur attitude, à imaginer le pourquoi de leur voyage. Et dans ce que pas mal de monde aurait appelé un vacarme assourdissant, il trouvait le moyen de se concentrer parfaitement, et de se plonger, sans condition, dans son récit. Ne me demandez pas depuis combien de temps il venait lire sur ce banc, à côté de la pancarte indiquant le quai numéro deux. Il se souvenait juste d’avoir fait peur a sa mère, étant petit, en venant ici sans mettre personne au courant, et ne voyant pas la nuit tomber. En désespoir de cause, Jenna Simons avait fait un tour par la gare par laquelle ils étaient arrivés quelques semaines plus tôt. Penn ne s’en souvient pas, mais lorsqu’elle lui avait demandé pourquoi il attendait là, il lui avait répondu que son père allait bientôt arriver, qu’il le sentait. Alors, elle ne l’avait jamais vraiment empêché de venir ici, si c’était un lien qui le rapprochait de lui. Elle voulait seulement qu’il prévienne. Maintenant, il n’avait pas a dire quoi que ce soit: lorsqu’on le voyait sortir avec un bouquin sous le bras, on était presque sure de le retrouver, sur ce même banc, dans cette même gare que lorsqu’il était enfant. Une sorte de rituel, inconscient.


    « … débarquera quai numéro trois. »

    Il n’avait pas entendu le début de sa phrase, plonger dans la mélodie de piano qui jouait dans sa tête la Véronika qu’il s’imaginait. Alors qu’il tournait la page, le calme des quais se retrouva changer par un débarquement, en provenance d’on ne sait où. Alors que les gens s’affairaient a passer par le petit pont pour rejoindre le hall de gare, Penn leva une nouvelle fois la tête. Un père, avec sa fille, cette même fille surexcitée a l’idée de rejoindre cette femme derrière la baie vitrée, sûrement sa mère. Le sourire de ce vieillard retrouvant la terre ferme, la marche incessante de cette femme d’affaire, le téléphone collé à l’oreille, qui manque de bousculer cette jeune femme, qui semble un peu perdue. Et ce jeune homme, qui la rejoint par la suite. En quelques minutes, il avait partagé la vie de tout ces gens, ils l’avaient vu, il les avait vu, point. Alors, il allait reporter son regard sur la feuille de papier qu’il tenait entre son pouce et son index, mais… une jeune brune, attira son regard. Elle était de dors, pourtant, mais ces formes lui rappelaient tellement quelqu’un… elle ne semblait pas vouloir bougée, comme attendant quelques choses, pensive, peut être. Il n’en savait rien. Il l’observa une longue minute. La courbe de ses hanches, le mouvement de ses cheveux, les couleurs de ses vêtements… elle ne pouvait pas se trouver ici, alors que sa place était a des kilomètres. Pourtant, elle se retourna, et, comme si elle avait captée son regard plus qu’appuyée, elle le regard, elle aussi. Chelsea. Ca ne pouvait être qu’elle, vu l’expression de son visage. Il prit un moment avant de se lever, laissant son marque page prendre le relais, et s’avancer, doucement, vers elle. Le chemin lui parut bien long tout a coup. Mais il finit par lui faire face, un petit sourire aux coins des lèvres.

    « Tu viens me chercher ?! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chelsea E. Sanders.
Fondatrice
    » PERFECT LADY ♥

avatar

Féminin Cancer
▌MESSAGES : 5519
▌AGE : 28
▌ETUDES : Stylisme.
▌GROUPE : Keep Looking at my Ass !
▌CITATION : Aller jusqu'au bout, ce n'est pas seulement résister, mais aussi se laisser aller.
▌MOI, MOI & MOI :
▌INSCRIPTION : 18/12/2008

Tout ce que tu dois savoir sur moi...
▌Mes relations. Mon univers:
▌Mon jardin secret:
▌ Mon Université: Golden Gate University

MessageSujet: Re: Welcome to my life ||Chelsea   Dim 19 Juil - 17:23


Le paradoxe de l'amour réside en ce que
deux êtres deviennent un et cependant restent deux.



    La sonnette annonçant les grandes vacances avait retentit depuis bien longtemps. D'accord ce n'était que le début mais vaut mieux pas attendre trop longtemps de peur d'arriver fin du bon temps et de se dire que les cours reprennent dans quelques jours. Pour cette raison, Chelsea fit ses valises pour s'éloigner de tout ça. C'est donc en avion qu'elle quitta l'Amérique pour venir se poser à Rome. Chelsea adore cette ville comme pas possible, elle pourrait y passer le reste de sa vie. Elle s'y sent comme chez elle, l'ambiance et les gens sont très agréables. Elle y resta quelques jours pour ensuite reprendre l'avion direction directe avec la Belgique. C'était un petit pays comparé aux Etats - Unis, on ne pouvait pas le nier mais Chelsea y avait des amis. Également, c'était l'occasion d'aller rejoindre l'un de ses cousins qui tenait un restaurant non loin du port d'Anvers. C'est vers 14 heure que la jeune femme arriva sur le territoire belge, plus précisément dans sa capitale. Il lui fallut une heure pour arriver à Anvers et sa gare. Chelsea savait que son cousin serait là pour venir la chercher.

    Arrivée sur le quai, elle reconnut le temps typique belge. C'était comme ça que parlait son cousin donc elle avait prit l'habitude de penser que la Belgique avait un climat bien à lui. Le monde fusait de partout sans trop savoir où en donner de la tête. Elle regardait les gens autour d'elle et comprit que pour sortir de cette gare, il fallait se retourner et faire une vingtaine de pas. Quand elle fit pivoter son visage et qu'elle voulut s'apprêter à marcher. Son regard se posa, se fixa sur ce visage ou encore ce sourire dont elle connaissait tous les traits. Penn ! Il fallut vraiment beaucoup de chance pour que ces deux là se retrouve. La dernière fois qu'elle l'avait vu, cela devait être il y a un mois et demi lors de cette soirée où ils avaient fini dans le même lit. Alors qu'ils venaient de rompre, ils se retrouvèrent un court instant. Sauf qu'à l'aube, la belle brune était partie laissant un simple bout de papier où elle avait soigneusement noté : Je ne sais plus, je suis perdue. Ne m'en veux pas & essaye de parcourir ton chemin comme il se doit. Penn Emmet Simons fera de grandes choses. Tu garderas ta place en moi, parce que tu es un être unique et authentique. Ta chérie Chelsea. Elle ne savait pas vraiment ce qu'il fallait dire quand on décidait de prendre la fuite, comme elle l'avait fait. Alors le revoir là, se lever et avancer vers elle, miss Sanders garda la tête froide et souria tout simplement parce que ça la rassurait de voir quelqu'un de familier. Il était toujours aussi classe mais tellement simple à la fois, c'est dingue le charme qu'il dégageait.

    - Moi te chercher ? C'est plutôt toi qui m'attendait.

    Elle savait très bien qu'il aimait traîner dans des endroits étonnants mais elle n'aurait jamais pensé qu'il vienne se poser dans une gare où le bruit ne manque pas. Avant de poser son regard dans celui du blondinet, elle chercha son cousin mais aucun signe. Où pouvait - il être ? Bonne question, avec la chance qu'elle devait avoir, il avait eu un empêchement. Chelsea l'observa, il semblait en bonne forme. Elle se doutait qu'en croisant son chemin, le destin lui jouait des tours. Ils en viendraient certainement voir même sûrement sur leur dernière nuit. Alors que les gens commençaient à disparaître, elle ajouta quelques mots..

    - Tu as l'air en forme, on dirait même que tu pétilles. Il te manque plus que les bulles et je t'appelle Coca cola.

    Une simple phrase accompagnée du sourire. Chelsea était comme ça. Elle se doutait que pour lui, c'était un retour aux sources, ce pays. Elle se doutait que ce n'était plus elle, la source de son sourire.. La jeune femme espérait seulement qu'il soit vraiment heureux. Quelques secondes plus tard, son portable téléphone et comme elle se doutait, c'était son cousin. Il serait très très en retard. En fait, il ne savait même pas si il arriverait à quitter le restaurant. Il l'invita alors à réjoindre le resto après s'être promenée. Cause perdue, Chelsea ne connaissait pas la ville et ses recoins. Elle soupira donc et rangea son téléphone.

_________________



    U.C.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://love-is-gone.1fr1.net
Penn E. Simons

avatar

Féminin Cancer
▌MESSAGES : 102
▌AGE : 26
▌MOI, MOI & MOI :
▌INSCRIPTION : 14/07/2009

Tout ce que tu dois savoir sur moi...
▌Mes relations. Mon univers:
▌Mon jardin secret:
▌ Mon Université: Golden Gate University

MessageSujet: Re: Welcome to my life ||Chelsea   Dim 19 Juil - 22:57

    Alors qu’il c’était approché d’elle, le souvenir de leur histoire. Une rencontre hasardeuse, les premiers sourires, les premiers mots. Les premières sorties, le cœur qui bat a cent a l’heure. Les regards bien plus appuyés, les premiers sous entendus, les premiers contacts. Les premiers rendez vous, le premier baiser. Le monde qui s’arrête de tourner, les premiers je t’aime. Les premiers temps, la première fois, les premières tout, les première disputes, aussi. Mais il n’avait pas envie de se rappeler des mauvais temps, pas lorsqu’elle lui souriait comme ça. C’était quelque chose qu’il avait réellement voulu, lorsqu’ils avaient décidé de tout arrêter: rester amis. Ne pas se perdre de vue, ne pas devenir amer, ne pas briser ce lien qui, malgré tout, subsistait. Parce que Penn ne pouvait de tout manière pas oublier. Chelsea avait été trop importante dans sa vie pour ne serait ce que passer outre. Le premier amour. Celui pour qui on pourrait tuer s’il le fallait, celui qui donne l’impression de voler, où l’on se fout d’avoir l’air niais, con, faible, si en retour l’autre nous aime aussi. Alors non, il n’allait pas passer outre cette rencontrée. Il n’allait surtout pas faire semblant de ne pas la voir, et s’enfuir par la grande porte, noyé dans la foule. Pas comme elle…

    Parce qu’elle avait été lâche. Il y a un peu plus d’un mois maintenant, ils avaient rompus. Mais ça ne les avaient pas empêchés de succomber, une nouvelle fois, quelques jours avant le début des vacances. Tout avait été très vite, un début de soirée sympathique, lors d’une fête sur le campus. Quelques verres, discussion agréable, fous rire a répétition. Puis, un coup de moue du jeune blond qui était parti s’isoler à l’étage. Chelsea le connaissait plus que bien, alors avait été le rejoindre. Elle lui avait proposé de marcher un peu, et il avait accepté, retrouvant le calme de leur conversation, a cœur ouvert. Et arrivés devant la porte de son bâtiment, il l’avait embrassée. La suite, vous la connaissez. Seulement, a son réveil, Penn avait seulement trouvé une place vide, et un mot, sur l’oreiller. Il n’avait pas su quoi en penser, et n’avait pas encore eu l’occasion de lui en parler. Pourtant, il était évident qu’il reviendrait sur le tapis. Elle ne pouvait espérer qu’il en soit autrement. Pas comme ça. Pas avec ces mots là. Pour autant, il n’allait pas lui en parler, d’amblé. Il était bien trop étonné de la voir ici pour changer quoi que ce soit a ce bref moment. L’Europe lui allait a merveille, elle semblait tout a fait bien. Son sourire, surtout, la trahissait. Ces petites fossettes qui se creusent dans ses joues, a chaque fois que c’est sincère… il avait passé tellement de temps a la regarder, qu’il avait imprimé assez d’image dans son esprit pour n’avoir qu’a fermer les yeux pour voir un film d’elle se dérouler devant ses yeux. Mais la réalité était toujours bien mieux…


    « Ou qui ne s’attendait pas a te croiser ici, surtout ! Qu’est-ce qui t’amènes à Anvers ?! »

    Il la vit alors chercher quelqu’un du regard, avant de lui rétorquer qu’il avait l’air bien. Et franchement, il l’était. Parce qu’ici, dans cette ville, il se sentait plus que jamais a sa place. Pas qu’il se sente mal a San Francisco, loin de là, mais ici, il se sentait proche de lui, proche d’eux. Parce que c’était le havre de paix qu’ils avaient choisit pour qu’il vienne au monde, donc que cet endroit ne pouvait être que singulier. Et sous ses yeux, sous ceux qu’il posait sur des photos de l’enfance de son père, sous le regard qu’il lançait aux même détails que ceux des photos, il comprenait d’où il venait. Pourquoi son père était parti, aussi, et pourquoi il devait en être fier. Fier de tout ce qu’il lui avait laissé. Anvers, son héritage. Ainsi que le monde. Il allait lui répondre, mais son portable sonna. Penn mit alors une main dans la poche de son jean, tournant légèrement la tête pour ne pas paraître indiscret, avant de retrouver la profondeur de ses yeux, a nouveau.

    « Laisse moi deviner: ton boyfriend du pays vient de te poser un lapin… ou alors tu ne voulais vraiment pas me voir, ce qui expliquerais le soupir ! »

    Il lui sourit. Ils avaient toujours eu cette complicité taquine, mais jamais vraiment méchante. Et il était heureux de constater qu’ils ne l’avaient pas perdu, et que, malgré la situation, la gêne n’était pas de mise. Du moins, pas en apparence. Il jouait en attendant avec les pages de son livre qu’il effeuillait du doigt, comme il le faisait bien trop souvent, inconsciemment.

    [edit: désolée pour les fautes de frappe, j'ai corrigé, parce que c'était énorme !]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chelsea E. Sanders.
Fondatrice
    » PERFECT LADY ♥

avatar

Féminin Cancer
▌MESSAGES : 5519
▌AGE : 28
▌ETUDES : Stylisme.
▌GROUPE : Keep Looking at my Ass !
▌CITATION : Aller jusqu'au bout, ce n'est pas seulement résister, mais aussi se laisser aller.
▌MOI, MOI & MOI :
▌INSCRIPTION : 18/12/2008

Tout ce que tu dois savoir sur moi...
▌Mes relations. Mon univers:
▌Mon jardin secret:
▌ Mon Université: Golden Gate University

MessageSujet: Re: Welcome to my life ||Chelsea   Mar 21 Juil - 18:13


    Il fallait que le destin joue encore un peu avec la belle, comme si un simple voyage pouvait remettre sur son chemin son ex petit copain. De plus que ce n'était pas n'importe lequel ! Penn était le seul et unique grand amour de sa vie. Ils avaient rompus, fin elle en était arrivé à se poser des questions sur quoi serait fait demain et si le blondinet serait toujours à ses côtés. La jeune femme ne savait pas vraiment pourquoi un soir, elle était allée toquée à sa porte et lui déclara de vive voix qu'elle ne pouvait plus continuer. En effet, elle s'était longuement demandé si il lui manquait réellement ou si c'était tout simplement devenu une habitude de vivre chaque jour qui nous est donné à ses côtés. De cet instant, où beau nombre de questions tournoyait dans sa tête. Elle en perdit le contrôle. Miss Sanders n'était pas le genre de personne qui remettait tout en cause, loin de là. Elle savait très bien qu'en se prenant la tête, elle lâcherait vite l'affaire et passerait à autre chose. Cependant c'est ce qui adviendra, elle mettra fin à sa relation très fusionnelle avec Penn mais elle est loin de passer à autre chose. Fin si elle continue sa vie, rencontre d'autres personnes et se fait toujours autant draguer mais le jeune homme garde une place très spéciale. Il connaît tout d'elle jusqu'au moindre détail et cela elle en est bien consciente. Il pourrait très bien jouer le rôle de son esprit, il sait comment il fonctionne. Malgré tout ça et cette nuit où elle prit jambe à son cou. Chelsea était ravie de le voir. Penn semblait si bien en tout cas mieux qu'à San Francisco. Peut être que l'air pur, lui manquait..

    Les premières paroles du jeune homme ne trahissait pas sa personnalité, toujours égal à lui même. Il dégageait un charisme de fou que même Chelsea avait du mal à se contrôler. Mais bon elle est civilisée et ne va pas lui sauter au cou. ( bien sûr en toute amitié ) Le regard dans le sien, elle écouta bien ce qu'il répliqua. Alors aussi gentille qu'elle soit (: Chelsea prit sa douce et jolie voix pour lui répondre.

    - Ce qui m'amène ici, c'est le chocolat belge. un léger sourire se dessina sur son visage d'ange. Non je dois retrouver mon cousin et des amis qui sont censé être près d'ici. Je suppose que toi, tu es venu voir de la famille.. Je me trompe ?

    Même sans lui poser la question, elle se doutait de la raison qui l'avait mené ici. Ce n'était certainement pas le beau temps de ce petit pays qui faisait venir la compagnie. Enfin bref, ils étaient là l'un près de l'autre. Elle était contente de le revoir. Même si sur son visage, un autre sentiment vient faire son apparition. Elle cherchait bien après son cousin qui devait être là mais comme à son habitude, le retard ou l'absence était présent. Quand soudain son portable retentit. Chelsea n'était pas fort chanceuse aujourd'hui ! Elle venait d'apprendre qu'elle devrait elle même trouver où se situe le restaurant de son cousin pour le rejoindre. Alors qu'elle termina le message par un soupir. Penn fit une réflexion à sa sauce. Relevant le visage vers le sien, elle plongea son regard dans celui du blondinet pour enfin sourire. Il n'y avait que lui pour sortir de telle chose. Chelsea n'avait pas de petit copain ici, sinon je plaints pour la distance qui les sépare nuit et jour. Le seul garçon qui pouvait lui manquer à l'heure de maintenant était Alex Parker. Ils s'étaient disputés puis réconciliés avant qu'elle ne fasse ce voyage. Elle s'était dite que la distance pourrait lui faire ressentir ce qu'elle ressent réellement pour lui. Depuis déjà une semaine, elle sentait le vide qu'il laissait. Ne cessant de penser à ce qu'il pouvait faire ou encore avec qui. Chelsea ne voulait pas être trahie, elle ne le pardonnerait jamais. Reprenant ses pensées et la situation dans laquelle elle était, la jeune femme répondit :

    - Oh non ce n'est pas toi, ni mon petit ami belge imaginaire mais mon cousin qui ne saurait pas venir me chercher. Il me met dans de beaux draps celui là.. Il croit que je connais son pays alors que je suis comme une vagabonde ici.

    Elle souriait de plus belle, se demandant comment elle allait faire. Peut être acheter un GPS ou une simple carte. Mais Chelsea ne sait jamais servie d'une carte.. Quelques secondes plus tard, retrouvant le regard apaisant de Penn, elle resta silencieuse tout en se demandant ce qu'elle allait faire à présent.

    [ On connait tous les fautes frappes, tracasse pas pour ça ]

_________________



    U.C.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://love-is-gone.1fr1.net
Penn E. Simons

avatar

Féminin Cancer
▌MESSAGES : 102
▌AGE : 26
▌MOI, MOI & MOI :
▌INSCRIPTION : 14/07/2009

Tout ce que tu dois savoir sur moi...
▌Mes relations. Mon univers:
▌Mon jardin secret:
▌ Mon Université: Golden Gate University

MessageSujet: Re: Welcome to my life ||Chelsea   Mer 22 Juil - 15:34

    Tu es Suisse ? Tu dois porter une Swatch. Allemand ? Conduire une Mercedes. Anglais ? Manger du pudding. Français ? Avoir un béret. Pas mal de clichés, qui font sourire l’américano-belge. Ca sonne bien hein ? Penn trouve aussi. Et jamais il n’a renier son pays natal. Certes, ça pouvait parfois lui taper sur les nerfs qu’on lui lance tout un tas de blagues sur les belges, parce oui, il en existe des tas, mais… après tout, il n’allait pas passer outres ses origines sous prétexte qu’on le chambre, surtout que ce n’était jamais méchant. Alors venu de Chelsea… l’ironie de sa voix le faisait plus rire qu’autre chose ! Elle le connaissait bien, trop bien même, pour qu’il puisse mentir sur la raison de sa venue ici. Et puis dans le fond, il n’avait rien a cacher, encore moins a elle. Ils avaient, dans le temps imparti a leur relation, passé tellement de temps a parler qu’elle devait connaître chaque détail de sa vie. Son addiction a la littérature, aussi bien que celle au Coca Zéro, qu’il n’aime pas le vert, sa manie de ranger ses cd par ordre alphabétique pour mieux s’y retrouver, pleins de petits détails, pas forcément intéressants a savoir, parfois dérangeant, mais qui constituent malgré tout une personne. Jamais il n’avait voulu les cacher a Chelsea, pour la simple et bonne raison qu’il voulait être entier dans cette relation. Du début a la fin. Alors si il devait l’aimer comme un fou, autant être lui-même. Ce qu’il avait été. Et qui n’avait pas semblé déranger la jeune femme.

    Penn capta le sourire le jeune femme avec la plus grande joie. Vraiment, il l’a trouvait belle, en tout bien tout honneur ( bien suuure ! ). Pas de ces beautés envoûtantes, ravageuses et éphémères, mais des éternelles, douces, sans artifices, celle qui sous terrasse d’un sourire, sans crier gare, sans même que vous vous en rendiez compte. Un jour, vous voyez bien plus loin que son regard, et vous comprenez. Alors, vous êtes de ces chanceux, qui se rendent compte de leur chance. Et sa, ça n’a pas de prix. Du moins, pas celui d’un billet de train !


    « Le chocolat ne sera jamais meilleur qu’ici, crois moi !… et oui, j’ai avancé mon départ cette année, mais je ne renoncerais pas a venir passer quelques jours ici. J’adore cette ville…! »

    Il regarda légèrement autour de lui, comme si toute la beauté d’Anvers pouvait se trouver sur ce quai de gare. Il reposa alors son regard sur le jeune brune, pétillant. S’il commençait a lui parler comme ça, elle n’en aurait pas fini. Parce que sa passion, son attachement a cette terre était telle qu’il aurait pu en parler toute la journée, avec toujours le même éclat dans le regard. Mais elle savait déjà a quel point il affectionnait venir ici chaque année. Il lui avait même promis, un jour de pluie où ils étaient restés parler de futur dans la chambre de la jeune femme, qu’il lui ferrait découvrir ce bijou. Seulement, il n’en avait pas eu le temps, puisqu’ils avaient rompus quelques mois plus tard. Mais, comme un rappel du destin, elle venait de débarquer dans sa ville, et de nouveau, pour quelques minutes ou quelques heure, dans sa vie.

    « Dis moi où aller, et laisses moi te guider ! Je n’ai rien de mieux a faire qu’escorter une jeune vagabonde sans défense dans les rues sordide de cette ville, alors…! »

    Après tout, Penn connaissait cette ville comme sa poche, et peut être qu’au détour de leur chemin, il pourrait lui faire découvrir quelques petits endroits sympa, ou symbolique, ou même… juste significatifs. Il afficha alors un sourire en coin, posant sur elle un regard tendre, souvenir de cette promesse, sûrement envolée dans l’esprit de Chelsea.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chelsea E. Sanders.
Fondatrice
    » PERFECT LADY ♥

avatar

Féminin Cancer
▌MESSAGES : 5519
▌AGE : 28
▌ETUDES : Stylisme.
▌GROUPE : Keep Looking at my Ass !
▌CITATION : Aller jusqu'au bout, ce n'est pas seulement résister, mais aussi se laisser aller.
▌MOI, MOI & MOI :
▌INSCRIPTION : 18/12/2008

Tout ce que tu dois savoir sur moi...
▌Mes relations. Mon univers:
▌Mon jardin secret:
▌ Mon Université: Golden Gate University

MessageSujet: Re: Welcome to my life ||Chelsea   Lun 27 Juil - 21:13

    Comme il est étrange que leurs chemins se retrouvent et se recroisent aussi souvent que le destin frappe sur leurs vies respectives ! Chelsea était comblée de l'avoir près d'elle à ce moment précis. Un visage connu et rassurant qui lui rappelait une belle période de sa vie parce que tout simplement c'est ce que cette relation a été du début à la fais. Comme une reine, il l'a porté et il l'a aimé. Penn lui a certainement donné plus qu'une vie d'amour, un siècle entier. C'est triste et incroyable qu'ils en soient arrivés là ! Ils étaient tellement fait pour être ensemble. Miss Sanders pouvait avoir une confiance sans limite en son cher et tendre. Pourtant aujourd'hui, ils s'éloignent et puis se retrouvent. Cela les surprend, les rassure et les perturbe. Les deux jeunes gens sont loin de chez eux, loin de leurs amis, loin des États - Unis, livrés à eux même, ils doivent affronter ce qu'ils sont devenus que se soit du bon côté ou du mauvais. Aujourd'hui, c'est un face à face qui les rapprochera ou les éloignera mais je pense qu'après avoir longuement discuté, ils verront où ils en sont. Même si toutes les questions ne trouveront pas leurs réponses, une grande partie pourront être rangées et classée. Alors que la jeune femme ne savait rien de ce pays, elle tomba sur lui et la conversation se déroulait très bien. Chelsea n'avait pas besoin de lui demander pourquoi il était venu, elle le savait et le connaissait presque par coeur. Il avait ce besoin de retrouver son pays, sa famille et ses repères surtout après cette année mouvementée.

    Près de lui, la jeune femme retrouvait souvent son âme d'enfant, sa douceur et sa fragilité comme si Penn savait la désarmée en un seul regard, en un seul geste.. Alors quand miss Sanders annonça la couleur sur le fait que son cousin était trop occupé. Un sourire aux bout des lèvres, elle connaissait cette mimique qu'il avait. Penn était infaillible mais avec la belle brune s'était différent. Avec toute la gentillesse du monde, le blondinet se proposa à devenir guide à titré de la belle demoiselle. Comment refuser, une aide aussi agréable ? Avec le sourire, le regard dans le sien, elle attrapa son bras et dit :

    - Se serait avec plaisir.. Avoir le meilleur guide de ce pays, c'est pour moi un honneur. Comment pourrais - je te refuser ça surtout quand tu utilises ce regard, Penn.

    Un doux rire termina cette phrase. Chelsea se sentait rassurée de le voir et surtout qu'il soit là pour l'aider à trouver son chemin. A croire qu'il était fait pour la sauver n'importe quand et surtout n'importe où. Penn et elle avaient toujours été très proches, que se soit avant d'être en couple et après. Chelsea le connaissait tellement que leur complicité avait du mal à disparaitre. Bras dessous, bras dessus, elle l'attira vers la sortie de la gare même si elle n'avait aucune idée, sur la suite des évenements. C'était les vacances, il y a le soleil et le sourire sur son visage angélique. La jeune femme pleine de vie, ajouta quelques mots :

    - Montre moi ce qu'il y a par ici, ce que je dois voir. Montre moi les coins et recoins de ce que tu appelles " ton retour aux sources ".

    Une grande partie de notre vie est une série d'images, elles passent près de nous comme les villes sur notre passage mais parfois un moment nous frappe lorsqu'il se produit et on sait que cet instant représente plus qu'une simple image passagère. On sait que ce moment chaque seconde durera éternellement. Cet instant, ces retrouvailles pourraient durer toute l'éternité que cela ne suffirait pas. Alors il faut juste prendre le temps et la force de trouver une voix intérieure qui nous guidera vers la sortie. Chelsea se sentait bien avec Penn mais ils étaient séparés. Elle n'y pensait plus, elle ne pensait à rien en réalité. La jeune femme était bien, rassurée et en plein doute. Alex, Penn, où en était - elle vraiment avec ses sentiments.. Telle est la question !

_________________



    U.C.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://love-is-gone.1fr1.net
Penn E. Simons

avatar

Féminin Cancer
▌MESSAGES : 102
▌AGE : 26
▌MOI, MOI & MOI :
▌INSCRIPTION : 14/07/2009

Tout ce que tu dois savoir sur moi...
▌Mes relations. Mon univers:
▌Mon jardin secret:
▌ Mon Université: Golden Gate University

MessageSujet: Re: Welcome to my life ||Chelsea   Mar 28 Juil - 19:41

    « Je suis irrésistible ! »

    Ajouta-t-il dans un éclat de rire. Ils avaient toujours su faire quelque chose, un sourire un regard, pour que l’autre ne puisse résister, et avoir ainsi ce qu’ils voulaient. Pour autant, jamais ils ne c’étaient servi de ce pouvoir inconnu pour manipuler l’autre, et c’était pourtant une chose qui avait effrayer quelques personnes, a commencer par la mère de Penn. Parce qu’elle voyait mieux que personne a quel point il était fou de cette fille qu’elle ne connaissait d’ailleurs pas, et qui semblait sortir d’un tout autre monde. Elle avait peur de ce qu’il pourrait faire pour elle. De ce qu’elle lui demanderait. Mais au final, Jenna Simons avait vu le bien que lui faisait cette petite brune, et elle avait appris a l’apprécier. Parce que de toute manière, pour Penn, l’une ne pourrait pas aller sans l’autre. Bien trop importante, ça mère était la seule famille proche qu’il lui restait, et Chelsea, quant à elle, avait prit la place première du cœur. Alors non, il n’aurait pas voulu qu’il en soit autrement.

    « En attendant, dis moi… comment vas-tu ? »

    Elle avait saisit son bras pour l’emmener hors de ce hall de gare qui lui avait vu se retrouver. Il allait lui montrer la ville, comme il le lui avait promis. Il ne pouvait pas la laisser dans l’ignorance d’une partie de sa vie, même si elle n’y tenait plus la place d’antan. Et pour combler un peu le temps qu’il lui fallait pour la mener dans les rues de la ville, il lui posa une question des plus simple, mais a la réponse décisive. En tout cas, elle avait l’air tout a fait ravi de son voyage en Europe, mais il posait la question bien plus généralement. Ne l’ayant pas revue depuis cette fameuse nuit, il avait de quoi se poser des questions, surtout vu la façon dont elle avait quitté sa vie. Alors qu’elle finissait de lui répondre, il l’attira vivement, hélant un taxi, il l’attira a l’intérieur, indiquant les bords de l’Escaut. Le trajet ne fut pas bien long, une dizaine de minute tout au plus, avant qu’il ne paye la course et la laisse sortir de l’automobile. Saisissant sa main, il traversa la rue pour l’emmener sur les berges, commençant son récit.

    « Tu vois cette vue ? C’est celle qu’à peint Rubens au tout début de sa carrière, bien avant de commencer les portraits. Il a su, dans ce tableau bien trop méconnu, capter toute la beauté des berges de l’époque, le mouvement de l’eau, l’expression de la foule, pourtant mince. »

    Il se mit a côté d’elle, alors qu’il fit une simple pause d’une petite minute pour la laisser apprécier le paysage. Peut être n’en avait elle rien a faire, mais ce n’était que le début, et après tout… elle le lui avait demandé.


    « Rubens, fleuve d'oubli, jardin de la paresse, Oreiller de chair fraîche où l'on ne peut aimer, Mais où la vie afflue et s'agite sans cesse, Comme l'air dans le ciel et la mer dans la mer. » dit il avant de tourner la tête vers elle. « C’est Baudelaire a qui cette peinture a inspirés ces vers qui lui a rendu hommage, en un simple quatrain. »

    Qu’il ne commence pas a parler de littérature, ou bien il n’en aurait pas fini. Ils restèrent quelques minutes encore le long du fleuve, avant qu’il ne lui saisisse a nouveau la main, délicatement, et se remettre a marcher, avant de héler un nouveau taxi, pour la prochaine destination.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chelsea E. Sanders.
Fondatrice
    » PERFECT LADY ♥

avatar

Féminin Cancer
▌MESSAGES : 5519
▌AGE : 28
▌ETUDES : Stylisme.
▌GROUPE : Keep Looking at my Ass !
▌CITATION : Aller jusqu'au bout, ce n'est pas seulement résister, mais aussi se laisser aller.
▌MOI, MOI & MOI :
▌INSCRIPTION : 18/12/2008

Tout ce que tu dois savoir sur moi...
▌Mes relations. Mon univers:
▌Mon jardin secret:
▌ Mon Université: Golden Gate University

MessageSujet: Re: Welcome to my life ||Chelsea   Mar 18 Aoû - 12:42


    Elle était rassurée d'être tombé sur lui même si elle ne s'attendait pas à le voir ici. Depuis leur dernière nuit qui n'était pas du tout sage, ils ne s'étaient plus vu. On peut dire qu'elle avait essayé de l'éviter, ne sachant pas quoi lui raconter ou lui donner comme explication. Comme si elle avait besoin de ce partage pour tourner la page. Même si la page de Penn est une des plus lourde de sa vie. Du jour au lendemain, elle ne pouvait pas dire qu'il ne signifiait plus rien. Il garderait toujours une place dans son coeur mais elle ne savait pas laquelle. Aujourd'hui, elle avait fait la connaissance d'un autre homme, elle l'appréciait également. Cependant, Chelsea n'est pas le genre de femme qui revient en arrière. Elle a prit cette décision de mettre fin à cette relation parce qu'elle ne se sentait plus à la hauteur, elle ne se sentait plus capable. La jeune femme ne voulait pas lui faire perdre son temps. De plus, il pourrait trouver un superbe demoiselle qui l'aimerait comme il se doit. Chelsea retrouvait un sourire près de lu, oubliant presque le reste. Irrésistible ? Le jeune homme a énormément de charme et en plus il a de quoi vous fasciner quand il parler. Il devait en faire fondre des coeurs. Elle ne peut donc que répliquer quelque chose à cela, il était rare que Penn se lance des roses mais quand il le faisait, il n'avait plus de limite et cela amusait la belle.

      - Sinon ça va tes chevilles, mon cher ?


    Elle souriait et lui aussi. Elle lui attrapa donc le bras et n'attendait que lui pour faire une visite guider de cette superbe ville. Il engagea donc la conversation, comme toujours. Penn savait faire ça avec grâce et simplicité. Alors qu'ils marchaient vers la sortie de la gare, elle lui répondit :

      - On peut dire que je me porte bien && toi, j'espère que tout va pour le mieux ?


    En rentrant dans le taxi qu'il arrêta, elle eut droit à sa réponse. Le trajet ne prit pas bien longtemps. Vu que dix minutes plus tard, ils étaient déjà arrivés. Il y avait un fleuve non loin, c'est la première chose qu'elle remarqua. Elle sentit alors sa main venir saisir la sienne. Le jeune homme l'attira vers cette endroit qui était beau à voir et une chose si simple à regardé et si plaisante pour vos yeux. L'explication ne tarda pas. Chelsea se disait d'ailleurs qu'il devrait faire ça de sa vie. Passer son temps à expliquer aux personnes qui viennent visiter, les beautés de son pays, de sa ville. Il devenait si fascinant quand il était passionné par quelque chose. La jeune femme ne rajoutait rien, se laissant admirer cet endroit. Tout en écoutant Penn qui était à ses côtés. Il continua son explication et tourna son visage vers celui de la belle. Elle en fit de même et ajouta quelques paroles.

      - C'est vraiment simple et superbe à regarder. Je sens qu'ici beaucoup de personnes peuvent venir se reposer. J'ai l'impression que ça m'apaise. Comme si il y avait moyen de se retrouver dans un cet endroit..


    La jeune femme lui souria et resta figée dans son regard. Elle se sentait bien et relaxée par l'ambiance qui l'entourait.

_________________



    U.C.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://love-is-gone.1fr1.net
Penn E. Simons

avatar

Féminin Cancer
▌MESSAGES : 102
▌AGE : 26
▌MOI, MOI & MOI :
▌INSCRIPTION : 14/07/2009

Tout ce que tu dois savoir sur moi...
▌Mes relations. Mon univers:
▌Mon jardin secret:
▌ Mon Université: Golden Gate University

MessageSujet: Re: Welcome to my life ||Chelsea   Ven 21 Aoû - 23:03

    Si le eux qu’ils avaient pu formé ne signifiait plus rien après qu’il se soit éteint, alors Penn aurait eu un problème. Parce qu’il avait passé sept mois de sa vie a la partager avec un femme qui, malgré tout, compterait toujours. Elle avait été la première. Le premier grand amour de sa vie. Il avait parlé futur avec elle dans un moment futile de complicité, au coin d’un feu de décembre. Il avait été entier du début a la fin, prenant cette relation a bras le corps, se montrant faible face a elle, si ça pouvait le faire l’aimer encore plus. Comparé a pas mal de couple de leur âge, ils avaient eu la chance de vivre une fin pour ainsi dire heureuse. A les voir aujourd’hui, je ne pense pas qu’on puisse dire le contraire. Alors certes, ils n’étaient plus ensemble. Mais ça ne changeait rien…

    Alors que son rire emplissait Penn d’un sourire franc, il haussa légèrement les épaules en signe de réponse. Non, il n’était pas vraiment le genre vantard. Pour la simple et bonne raison qu’il ne pensait pas avoir quelque chose a vanter. Ca l’avait d’ailleurs surpris, lorsque la belle brune qui se trouvait a ses côtés avait consentit a lui accordé un peu de temps, au début de leur relation. Qu’elle lui donne cette place si importante, aussi. Elle aurait sans nul doute pu avoir n’importe quel autre homme dans cette université, ou celle d’à côté. Cependant, il n’avait jamais douté du faite qu’il puisse être fait pour elle, être assez bien. Il s’était juste efforcé de le rester, tout du long. Et encore maintenant… Dans le taxi, elle avait répondu a sa réponse le plus brièvement possible, mais le plus clairement, aussi, avant de lui retourner la question. Sans quitter les yeux de la route, il lui répondit, spontanément.


    « Dis moi comment ça ne pourrait pas aller: Anvers, ma famille, du soleil, toi en guest star ! Je vais bien, ne t’en fais pas…! »

    Il tourna simplement la tête pour lui adresser un sourire tendre dont il avait le secret. Gage de sa sincérité, elle saurait ainsi qu’elle n’avait pas a s’en faire. Il avait alors commencé le voyage, l’emmener sur les quais, n’ajoutant rien a sa remarque, l’embarquent pour la suite. Il n’avait qu’un après midi, alors a lui de choisir en fonction de. Ce laps de temps bien trop étroits n’était pas évident, mais c’était déjà bien plus qu’il n’aurait pu l’imaginer. Dans le second taxi qui les menait vers l’inconnu, Penn fit quelques commentaires.

    « Tu vois ce restaurant, là bas ? C’est de là que me vient la cicatrise, sur le mollet droit: il ne faut jamais laisser un jeune de huit ans avec un skate board en pleine rue ! Une vitrine cassée, et quelques points de suture ! Et l’école, au coin de cette rue ? J’y ai attendu une fille qui y prenait des cours d’été pendant deux semaines avant qu’elle daigne me remarquer ! Et au final, elle rentrait deux jours plus tard, mais on a passé ces deux jours ensemble. J’étais déjà follement romantique a treize ans ! »

    A l’angle d’une grande, rue, il indiqua au chauffeur de s’arrêter, régla la course et sortir du taxi en tendant la main à la jeune femme. Une fois sur le trottoir, il commença une marche calme, regardant droit devant lui, avant de rompre le silence au bout de quelques minutes.

    « J’ai parcourus cette rue des centaines et des milliers de fois. Tu n’imagines pas le nombre de recoins, de petites ruelle qu’elle cache… a une période, j’ai cru qu’il était peut être caché ici… mon père. »

    Il arrivèrent devant une grande grille, derrière laquelle se dressait la caserne militaire de la ville. Penn mit ses mains dans ses poches, alors que son bouquin avait déjà depuis quelques pas prit place dans la poche arrière de son jean.

    « C’est là qu’il a commencé son service militaire. Là qu’il a eu cette passion pour l’armée, pour la paix. J’ai longtemps espéré le voir sortir de là dans son uniforme, comme un héros rescapée qu’on aurait… confondu avec un autre… »

    Il resta un long moment a regarder cette façade qu’il connaissait déjà dans les moindres détails. Finalement, il se tourna vers Chelsea, et afficha un léger sourire.

    « Pour le côté glam, si tu veux savoir, c’est contre ce réverbère ci que j’ai rendu les restes de ma première vraie cuite: mémorable ! »

    Il n’était pas là pour revivre dans un passé douloureux, mais lui montrer pourquoi cette ville était si importante pour lui… malgré tout, il avait vraiment voulu faire ce détour. Mais n’en restait pas moins enjoué pour autant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chelsea E. Sanders.
Fondatrice
    » PERFECT LADY ♥

avatar

Féminin Cancer
▌MESSAGES : 5519
▌AGE : 28
▌ETUDES : Stylisme.
▌GROUPE : Keep Looking at my Ass !
▌CITATION : Aller jusqu'au bout, ce n'est pas seulement résister, mais aussi se laisser aller.
▌MOI, MOI & MOI :
▌INSCRIPTION : 18/12/2008

Tout ce que tu dois savoir sur moi...
▌Mes relations. Mon univers:
▌Mon jardin secret:
▌ Mon Université: Golden Gate University

MessageSujet: Re: Welcome to my life ||Chelsea   Mer 26 Aoû - 20:33

    C'est sûr qu'elle ne pourrait jamais s'éloigner de Penn, jusqu'à ne plus lui parler. Même si il lui faisait du mal, elle n'y arriverait pas. Chelsea baisserait les armes pour garder que le bon de leur relation. Il était quelqu'un qui avait marqué ses jours et ses nuits pendant sept mois. Il était un garçon authentique. Il est même certain que jamais elle trouverait le même garçon. Du moins, tout le monde pensait que jamais leur histoire ne durait. Pourquoi ? Une cheerleaders, un intelligent. Ce n'était pas fait pour durer, du moins les gens le pensaient. Le couple est resté intact malgré tout et cela les a même rapproché. Le duo est devenu plus fort, plus complices. La jeune femme avait du mal à accepter l'étiquette qu'on collait à son couple, à elle même ou pire à lui. Elle n'acceptait pas les préjuges et que les personnes puissent déjà projeter son couple à la fin alors qu'ils venaient de se mettre ensemble. Avec le temps, il avait su voir que Chelsea n'était pas celle qu'on connaissait à cause de toutes ses rumeurs. Elle est sincère, sentimentale et intelligente. Heureusement, il était loin d'être comme tous ces gens. Il lui a fait confiance et ils ont vécu une histoire extraordinaire, innoubliable. Penn est son premier grand amour. Celui a qui elle a dit " je t'aime " pour la première fois, celui qui l'a vu pleurer ou même sourire. Celui avec qui elle a tout raconté sans rien épargner. C'est certainement celui qui la connait le mieux, ici et bien sûr après Sarah et Ethan.

    C'est vrai que c'était loin d'être prévu de se retrouver en Belgique. Surtout après leur rupture qui était particulièrement unique. Seulement aucun des deux n'avaient encore discuté de cela. Penn semblait vraiment heureux de ses vacances, un retour simple aux racines auxquelles il appartenait. Chelsea n'avait jamais eu l'honneur de voir tout ces endroits dont il avait tant parlé. Pour se faire, il fallait en profiter. Une gest star, c'était un honneur de sa part. Alorq qu'ils s'étaient arrêté devant cette vue magnifique, la jeune femme ne pouvait pas cacher son sourire et le bien être qu'elle retrouva dans tout cela. Ce paysage, sa compagnie et tout ce qu'il avait à lui apprendre. Miss Sanders ne regrettait rien pas même d'être venue se perdre dans l'inconnu. Les deux jeunes gens montèrent dans le second taxi et se fût quelques minutes plus tard qu'ils s'arrêtèrent de nouveau. mais pendant ce trajet, elle eut droit également à quelques explications. Ce restaurant, sa cicatrise, une fille qu'il avait longuement attendu alors qu'il était à peine âgé de treinze ans.

    • - Tu es fait pour être romantique, Penn. Ne te voile pas la face..


    Même si elle resentait un léger sentiment de jalousie. Chelsea n'aimait pas partagerceux à qui elle attache de l'importance. Il l'aida à sortir du taxi en lui prennant la main. Se laissant faire, elle se demandait de quoi serait fait la suite.. Les rues étaient étroites et certaines plus sombres que d'autres. Heureusement qu'il ne faisait pas nuit et qu'elle n'était pas seule à se trouver ici, on ne sait jamais qui se cache ici. Elle écouta alors ce qu'il expliqua et elle n'avait pas besoin de précision pour comprendre que le " lui " signifiait son père. La jeune femme qui savait qu'il souffrait de cette absence même si il ne lui avait pas proprement dit, elle le sentait. Alors quand ils arrivèrent devant cette barrière, elle sentait tout ce qu'il pouvait ressentir. Cette attente interminable qu'il vivait jour après jour.

      - J'aimerai que tu le retrouves où du moins que tu saches si il est toujours parmi nous. Celat'aiderait à avancer et également ta maman. Tu es quelqu'un de fort et d'admirable Penn, j'admire ton courage et ta force d'avancer. Ne lâche jamais tout ce que tu es même dans les coups bas, tu pourras compter sur moi..


    Elle s'approcha de lui, le serra contre elle, histoire de le rassurer. Elle le sentait malgré tout faible face à cette barrière et tout ce qu'elle pouvait provoquer chez lui. Le manque de cet homme, les réponses toujours sans réponses et le courage qu'il devait se donner. Elle le regardait en souriant alors qu'elle était contre lui. Même si Chelsea n'était pas reine du monde, elle pouvait le réconforter malgré la facette qu'il se donne, de ne rien ressentir. En rajoutant que ce révèrbère était unique parmi les autres. Elle sourit toujours, ne sachant quoi dire, elle laissa sortir les mots..

      - Je sais que notre rupture est loin d'être facile pour toi ou pour moi mais c'est comme ça. Cela ne se contrôle pas mais malgré tout, sache que tu seras toujours là..


    Elle indiqua alors son coeur et baissa légèrement la tête. La jeune femme se sentait honteuse d'infliger une nouvelle cicatrise au coeur de Penn..

_________________



    U.C.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://love-is-gone.1fr1.net
Penn E. Simons

avatar

Féminin Cancer
▌MESSAGES : 102
▌AGE : 26
▌MOI, MOI & MOI :
▌INSCRIPTION : 14/07/2009

Tout ce que tu dois savoir sur moi...
▌Mes relations. Mon univers:
▌Mon jardin secret:
▌ Mon Université: Golden Gate University

MessageSujet: Re: Welcome to my life ||Chelsea   Sam 19 Sep - 13:27

    Romantique. L’était il ? Peut être. Certainement, oui. Pas niais pour autant, je pense, mais il était loin d’être de ceux qui pense qu’une femme peut être traité a égale d’un bon pote. Non, elles sont bien mieux. Méritent, bien mieux. Alors quitte a paraître vieux jeu, il n’en avait rien a faire. Il avait emmené Chelsea manger aux chandelles de nombreuses fois, lui avait offert des fleurs, jamais en demandant quelques choses en retour, sans jamais s’imposer a elle, sans jamais lui faire de grande déclaration par la suite. Naturel, tout ça devait l’être. Tout comme lorsqu’il partageait encore un bout de lui, avec elle. Le plus personnel venait ensuite, lorsqu’il commença a parler de son père, trop vite décédé. Après tout, mourir pour la paix était une belle fin, mais ne pas avoir la présence d’un père est une chose qui restera toujours en travers de la gorge de Penn. Quant au courage dont elle parlait… il n’était pas sure d’en être l’initiateur. Sa mère, sans conteste. Elle avait perdu le seule et unique grand amour de sa vie, celui qui lui avait donné des ailes, celui qui avait fait battre son cœur a tout rompre, croyant mourir toujours plus dans ses bras, mourrant d’amour. Elle avait donné naissance a son fils, et l’avait perdu par la suite, gardant sur ses lèvres le souvenir d’un ultime baiser… un baiser d’adieu. Il l’avait vu pleuré, mais toujours, toujours rester debout. Pour lui. Se saigner aux quatre veines pour qu’il ai ce qu’il veut. Mettre de côté son bonheur personnel pour lui permettre d’aller a la fac…

    Alors, elle le prit dans ses bras. Et, sans aucune forme de quoi que ce soit, il su qu’il en avait besoin, qu’il n’avait pas la force de la repousser. Qu’elle était et serait toujours là pour lui, et qu’ils n’étaient pas les étrangers qu’il avait peur de se voir devenir. Parce qu’elle le connaissait mieux que pas mal de monde sur cette planète, et qu’elle savait lire en lui, surtout. Il lui sourit alors légèrement, sans chercher le moins du monde a se cacher.


    « On nous a ramené ses affaires Chels’… c’est fini. Je ne le verrais jamais ressortir, serer ma mère dans ses bras, c’est comme ça. Mais dans le fond… il est là. Je le sais. Je le sens. Et je n’ai pas besoin de plus. »

    Il la vit baisser la tête, comme si la gêne prenait sa place entre eux. Alors qu’elle n’avait pas lieu d’être, puisqu’ils étaient officiellement séparés. Certes, certaines choses pouvaient être légèrement sombre dans tout ça, mais en aucun cas elle n’avait a baisser la tête, surtout devant lui. Il lui releva alors, du bout des doigts, un sourire au coin des lèvres.

    « Mais ça ne sera jamais vraiment fini, tu sais. »

    Il lui adresse un clin d’œil, avant de l’attirer avec lui un peu plus loin dans la rue. Il n’entendait pas par là qu’il attendait encore que quelque chose se passe entre eux, que leur histoire reprenne, non. Penn voulait juste qu’elle comprenne qu’ils ne pouvaient pas ne plus être là, dans leurs cœurs, comme elle dit. Il la garderait toujours en lui, le souvenir serait toujours présent. Mais maintenant… les choses étaient différentes. Du moins, il voulait le croire, même si l’idée de la voir avec un autre lui pinçait le cœur. Sans plus attendre, il l’attira a la terrasse qu’un petit café, a l’angle d’une rue. Il la laissa commander quelque chose, puis demanda un Monaco, vant de reporter son regard sur la jeune femme, un faible sourire aux coins des lèvres.

    « Alors… tu vas me dire pourquoi tu es partie ? »

    Après cette fameuse nuit. Il voulait savoir, oh oui, et le moment lui semblait vraiment approprié. Elle ne pourrait ni mentir, ni se cacher, face a lui. Pour autant, il n’était pas entrain de la piéger, et si elle ne voulait pas répondre, alors… elle n’aurait qu’à pas. Mais il lui fallait au moins essayer d’avoir quelques bribes de réponses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Welcome to my life ||Chelsea   

Revenir en haut Aller en bas
 

Welcome to my life ||Chelsea

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- { LOve is GOne :: « Around World » :: - { Besoin de s'évader :: L'Europe -